Présidentielle au Tchad: coup d’envoi de la campagne électorale

Kinshasa, 14 avril 2024 (ACP).-  Le Tchad a donné dimanche le  coup d’envoi de la campagne électorale pour la présidentielle du 6 mai, qui doit mettre un terme à la transition entamée au lendemain de la mort du président Idriss Déby, il y a trois ans, a appris l’ACP des medias internationaux.

«Le Tchad entre  dans la campagne électorale pour la présidentielle du 6 mai prochain. Pendant 21 jours, les 10 candidats retenus par la Cour constitutionnelle vont sillonner tout le pays sous de fortes chaleurs pour convaincre la population de voter pour eux», a précisé la source.

Placé à la tête de l’État tchadien par le Conseil militaire de transition il y a 3 ans, juste après le décès de son père Idriss Déby Itno qui venait de passer 31 ans aux affaires, le général Mahamat Idriss Déby va s’appuyer pour sa campagne électorale sur la coalition « Tchad uni », qui regroupe plus de 200 partis politiques menés par le MPS, fondé par Déby père en 1990.

Il aura en face de lui neuf candidats dont le principal est de l’avis des spécialistes le Dr Succès Masra. La quarantaine lui aussi comme Mahamat Déby, cet ancien cadre de la Banque africaine de développement a été pendant longtemps l’un des plus virulents opposants tchadiens. Il a fui en exil à la suite de l’un des plus sombres épisodes de la transition, le massacre de 75 à plus de 300 manifestants le 20 octobre 2022 à N’Djamena, avant de signer avec le pouvoir de transition un accord qui l’a propulsé à la primature depuis janvier de cette année.

Enfin, il y a Albert Pahimi Padacké, ancien Premier ministre arrivé 2ème  à la présidentielle de 2021, considéré comme le 3ème  homme de la présidentielle en vue, Lydie Beassoumda, unique candidate féminine, ou encore Théophile Bongoro, déjà candidat il y a quatre ans.

Cette campagne se déroule dans un climat tendu marqué, notamment, par le décès il y a près de deux mois de Yaya Dillo, cousin et virulent critique de Mahamat Idriss Déby, lors d’un assaut de son domicile par une unité d’élite du pouvoir.

ACP/ KHM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet