Balkanisation de la RDC : aider les Congolais à comprendre jusqu’où va la menace

Kinshasa, 14 mars 2024 (ACP).- L’une des  finalités du livre sur l’ « holocauste au Congo » est d’aider les Congolais à comprendre jusqu’où va la menace de balkanisation de la République démocratique du Congo, a indiqué l’écrivain franco-camerounais Charles Onana, dans un entretien à son arrivée jeudi à Kinshasa.

« Je pensais que ma contribution (…) aux efforts qui avaient été faits par feu professeur Kankonde Mbaya et tous ces gens ont voulu effectivement amener les Congolais  à prendre conscience que le pays était menacé (…) est d’aider les amis Congolais à comprendre jusqu’où va la menace », a-t-il déclaré.

A cette occasion, il a souhaité voir les Congolais « ouvrir un débat national  au niveau  des politiques sur la menace qui pèse sur le pays » et sur ceux qui menacent la sécurité et la souveraineté de la République démocratique du Congo.

« Et s’ils peuvent tirer aussi bénéfice de cet échange qu’on entamera dans les milieux universitaires pour ouvrir un débat national sur des menaces qui pèsent sur la sécurité du pays, ce serait une très bonne chose pour le peuple congolais et la République démocratique du Congo, en général », a fait savoir Onana. 

Des Congolais satisfaits de l’œuvre d’Onana

A cette occasion, Charles Onana a salué  l’opportunité qui lui est offerte d’être accueilli par les scientifiques congolais qui ont lu son travail et apprécié ses efforts depuis plus de 25 ans sur la sécurité et la souveraineté du Congo. 

« Je suis venu partager les fruits de mes recherches, parce que j’ai travaillé sur les archives de l’Union européenne (UE), sur les archives de l’Elysée, sur celles de la Maison blanche ainsi que sur celles du conseil de sécurité des nations unies.  C’est-à-dire tous les endroits où on décide en matière de politique étrangère de ce qui se passe en République démocratique du Congo », a-t-il fait remarquer. 

M. Onana a salué, par ailleurs, la reconnaissance de son travail par les scientifiques congolais, notamment l’Université de Kinshasa qui a organisé des journées scientifiques, des matinées scientifiques uniquement sur son livre.

Pendant son séjour en République démocratique du Congo, Charles Onana a prévu d’animer des conférences dans plusieurs universités de la capitale, avant d’assister dimanche prochain à une messe à la paroisse Sacré Cœur de la Gombe, en mémoire de Mgr Christophe Munzihirwa, archevêque de Bukavu, assassiné par le Rwanda à l’entrée de l’Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo ( AFDL), en 1996. ACP/Yoha

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet