CEEAC: signature à Kinshasa d’un accord autorisant le retour des opposants tchadiens (Présidence congolaise)

Kinshasa, 31 octobre 2023(ACP).- Un accord autorisant le retour des opposants tchadiens en exil, a été signé mardi à Kinshasa, en République démocratique du Congo, entre le gouvernement de Ndjamena et un parti d’opposition sous la facilitation du Président Tshisekedi, a-t-on appris de source  présidentielle.

« Le facilitateur désigné de la Communauté économique des États d’Afrique centrale (CEEAC) pour le processus de transition  en République du Tchad, porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale qu’il s’est tenu en date du 31 octobre 2023  à Kinshasa, en République démocratique du Congo, la cérémonie de signature d’un accord de principe entre le gouvernement de transition du Tchad, représenté par Abderaman Koulamallah, ministre de la Réconciliation et de la Cohésion sociale, et le parti politique « les Transformateurs », représenté par son président,  le Dr. Succès Masra », a-t-on lu dans un communiqué de presse publié par la Présidence.

« Cet accord est conclu pour permettre le retour au Tchad du président du parti politique « les Transformateurs » et de tous ceux qui avaient eu à quitter le territoire tchadien à la suite des événements malheureux du 20 octobre 2022 », a renchéri le document.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence du Premier ministre Sama Lukonde et de quelques membres du gouvernement de la RDC. 

Le texte a précisé, en outre, que la mission de facilitation assurée par le Président Félix Tshisekedi « compte sur la bonne foi de toutes les parties  pour la mise œuvre effective dudit accord ».

La mission de facilitation de la CEEAC a, par ailleurs, réitéré son engagement à accompagner le peuple tchadien pour la décrispation du climat politique en vue de l’organisation d’élections libres, transparentes et apaisées.

En juillet de l’année en cours, le Chef de l’Etat congolais, Félix Tshisekedi avait effectué une mission de 72 heures au Tchad, en qualité de facilitateur désigné pour la crise politique dans ce pays. Cette mission avait essentiellement consisté en l’organisation d’une série de consultations des couches  sociopolitiques de ce pays, en vue de réunir leurs avis et considération du processus.

Ces assises s’étaient clôturées sur une note satisfaisante des parties, qui étaient toutes favorables à la paix et à la tenue des élections.

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet