Chancellerie des Ordres nationaux : le non-paiement des primes occasionne un sit-in du personnel

Kinshasa, 12 mars 2024(ACP).- Le non-paiement des primes de rétrocession dues aux agents et cadres du secrétariat général de la Chancellerie des Ordres nationaux a été dénoncé mardi, lors d’un sit-in du personnel revendiquant ses droits devant le siège de cette institution à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo.

« Nous avons organisé ce sit-in devant l’immeuble de la Chancellerie pour faire valoir nos droits qui se résument  en trois points, à savoir la libération de nos transports, le paiement des primes de rétrocession et le paiement des lignes budgétaires », a déclaré Mme Nadine Kajinga, chef de bureau à la direction des études et planification.

Mme Kajinga a déploré l’attitude de la cellule financière de la Chancellerie des Ordres nationaux qui, d’après elle, se rapproche du cabinet plutôt que du personnel administratif.

« La cellule financière dépend plus du cabinet que du secrétariat général, et elle est trop active pour le cabinet, ce qui fait que durant  5 ans, les agents et cadres ne bénéficient  pas de leurs avantages relevant du plan d’action budgétaire », a-t-elle dit.

« C’est pourquoi nous sollicitons le concours du secrétaire général en dressant une correspondance demandant les nouvelles têtes de ladite cellule « , a souligné Nadine Kajinga.

Outre le paiement des primes, les agents et cadres du secrétariat général de la Chancellerie des Ordres nationaux ont évoqué quelques problèmes sociaux qui ne favorisent pas un bon climat au sein de l’institution, notamment le transport du personnel.

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet