Christian Mwando salue la publication du rapport« N-Moda » de l’UNICEF sur la pauvreté

Kinshasa, 11 novembre 2021 (ACP).- Le ministre d’État du Plan, Christian Mwando Nsimba Kabulo a salué, jeudi, la publication du rapport « N-Moda », portant sur la pauvreté et les privations de l’enfant en République démocratique du Congo, réalisé par le Fonds des nations unies pour l’enfance (UNICEF), à travers l’agence de recherche international SPRI.

Le ministre Christian Mwando qui l’a fait savoir lors d’un atelier de dissémination dudit rapport, tenu au Pullman Hôtel dans la commune de la Gombe, a indiqué que le gouvernement de la République, à travers le ministère du Plan, se réjouit de mettre à la disposition des décideurs politiques, des planificateurs, des partenaires techniques et financiers, ainsi que d’autres acteurs ce rapport, pour qu’il serve de source d’informations utiles à tous, en vue d’améliorer la qualité de vie des enfants.

Pour le ministre d’Etat en charge du Plan, l’analyse des privations multiples des enfants donnera la possibilité au gouvernement, et aux autres partenaires au développement, d’identifier et de mieux orienter les interventions au profit des droits de l’enfant notamment, le droit à la nutrition, à l’éducation, au logement, à la sécurité, à l’hygiène, à la protection et à l’information.

En outre, ce rapport contribuera à l’élaboration et la mise en œuvre des stratégies, des politiques et des programmes visant à réduire la pauvreté et  à promouvoir le bien être des enfants en RDC, à travers des interventions multidimensionnelles dans différents secteurs.

Réactions des partenaires

De son côté, le représentant de l’UNICEF en RDC, Édouard Beigbeder, a rappelé que les enfants représentent plus de la moitié de la population du pays. Ceci démontre l’importance de l’enfant dans l’atteinte des objectifs de développement durable.

Il a souligné que  la convention relative aux droits de l’enfant indique que celui-ci a le droit notamment d’être nourri, éduqué, protégé et en bonne santé . Cependant, Édouard Beigbeder a précisé que plusieurs études démontrent que dans le pays pauvres les droits de l’enfant sont relégués à la seconde position, et plaidé pour l’accroissement du budget alloué à la santé et à l’éducation de l’enfant.

Par ailleurs, le directeur de recherche de SPRI, Chris de Neubourg, a révélé, lors de la présentation de ce rapport,  que seulement 3,4 % des enfants en RDC ne souffrent d’aucune privation et que la pauvreté multidimensionnelles est   faible à Kinshasa et, par contre, forte en province.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence des ministres du genre, famille et enfants, de la formation professionnelle et du vice-ministre du Plan. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet