Délégation du Conseil de sécurité : un soutien à la population de Goma

Goma, 11 mars 2023 (ACP).- Les membres du Conseil de sécurité de l’ONU sont arrivés samedi à Goma, dans le Nord-Kivu, afin de rassurer la population et de se faire une idée claire de la situation sécuritaire et humanitaire prévalant dans cette partie de la République démocratique du Congo.

« Assurer que la population de l’Est de la RDC n’est pas seule », a déclaré à la presse, à l’issue des entretiens avec le gouverneur de province, le lieutenant-général Constant Ndima Kongba et les membres du comité provincial de sécurité, le représentant du Gabon auprès des Nations Unies, Michel Xavier Biang, également représentant des dix pays non permanents du Conseil de sécurité des Nations unies.

« Nous avons compris et nous allons continuer les interactions avec les principaux acteurs sur place car l’objectif de notre démarche c’est d’être sur le terrain, toucher du doigt les réalités sécuritaires et humanitaires », a signifié l’ambassadeur Michel Xavier Biang.

A l’issue d’une interaction qu’il a qualifiée de « productive avec le gouverneur de la province du Nord-Kivu en présence du ministre de la Défense Gilbert Kabanda et de celui des Affaires sociales Modeste Mutinga », le représentant permanent du Gabon auprès des Nations unies a dit avoir capitalisé cet échange pour avoir « un aperçu sur la situation sécuritaire et humanitaire » en plus « des attentes de la population du Nord-Kivu ».

Pour sa part, le représentant des cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies, le Français Nicolas Rivière, est revenu sur le rôle des Nations Unies et a rassuré du rôle à jouer par l’ONU, qui tient à « aider le Congo dans les domaines humanitaire, du développement sans oublier la coopération ».

Dans le cadre de son mandat, le Conseil de sécurité est en RDC pour voir comment aider la MONUSCO afin d’appuyer les autorités congolaises, a dit en substance l’ambassadeur Nicolas Rivière qui a préconisé « les négociations politiques en plus d’une solution sécuritaire ».

A une question de savoir si la RDC peut espérer à des sanctions contre le Rwanda avec cette visite à Goma du Conseil de sécurité de l’ONU, le chef de la délégation a énuméré le large éventail d’outils dont disposent les Nations Unies « pour ramener la paix, la sécurité » et que « les sanctions sont un de ces leviers et qu’il n’y a pas que des sanctions. Il y a aussi la négociation qui est l’outil par excellence de la diplomatie ».

L’agenda de la délégation des membres du Conseil de sécurité à Goma prévoit de nombreux échanges en plus de la visite d’un des sites des déplacés. Une conférence de presse bouclera cette visite à Goma, signale-t-on.

ACP/KHM/KKP

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet