Diplomatie : la Belgique refuse l’agrément de l’ambassadeur rwandais Karega

Bruxelles, 27 juillet 2023 (ACP).- M. Vincent Karega, désigné en mars dernier, par le président Paul Kagame, comme ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Rwanda en Belgique, n’a pas encore présenté ses lettres de créance au Roi Philippe, quatre mois après son arrivée dans la capitale belge, a-t-on constaté.

«Depuis sa désignation, le diplomate rwandais n’a jamais reçu son agrément», a écrit le quotidien bruxellois « La libre Belgique » de mercredi. « No comment », laisse-t-on entendre au ministère belge des Affaires étrangères, « sur une question qui touche aux relations entre la Belgique et le Rwanda ».

Mais, selon le quotidien, qui cite un article paru sur un site critique du pouvoir en place à Kigali, «la position de la Belgique marque un tournant dans les relations diplomatiques entre les deux pays et soulève des interrogations quant aux raisons qui ont conduit à cette décision».

«On ne refuse pas l’agrément, on enfouit le dossier et on attend», a expliqué un diplomate interrogé par La Libre Belgique.

 «Parfois, on peut faire passer certains messages, mais, ici, vu le contexte sensible avec la région des Grands Lacs, le pourrissement est la tactique la plus appropriée», a précisé un autre diplomate.

Les Affaires étrangères belges, même si elles n’ont officiellement posé aucun acte dans ce dossier, semblent néanmoins sensibles au passé «sulfureux» de Vincent Karega, observe un quotidien. On avance, en effet, à Bruxelles, que les plus hautes autorités du pays ne seraient pas favorables à un agrément à accorder à ce diplomate rwandais.

«Le parcours de M. Karega pose vraiment souci», a expliqué un ambassadeur africain, rappelant que l’homme a été «déclaré persona non grata en Afrique du Sud, où il occupait déjà le poste d’ambassadeur. Il a vécu la même aventure, mais dans un autre contexte, l’année dernière en République démocratique du Congo».

En Afrique du Sud, Vincent Karega a été suspecté d’être impliqué dans l’assassinat de plusieurs opposants rwandais, parmi lesquels Patrick Karegeya, l’ancien chef des renseignements de Paul Kagame, devenu une des bêtes noires du régime.

À Kinshasa, Vincent Karega, arrivé en 2020, a été prié de faire ses bagages, en octobre 2022, dans un climat de tensions exacerbées entre la RDC et le Rwanda depuis le retour, à la fin de l’année 2021, sur le front de l’Est des terroristes du M23, un mouvement terroriste entretenu par le pouvoir de Kigali, selon divers rapports d’experts des Nations unies. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet