Fusillade meurtrière de Goma: condamnation à mort du gourou de la secte « Wazalendo »

Kinshasa, 10 octobre 2023 (ACP).- Le chef spirituel du groupe mystico-religieux « Wazalendo » hostile aux Nation Unies et 63 adeptes de cette secte, ont été condamnés à mort lundi au dernier jour du procès devant un tribunal militaire de Goma dans  l’est de la République démocratique du Congo.

L’arrêt du tribunal militaire a été prononcé devant les 153 prévenus interpellés le 30 août  après une fusillade par des militaires qui avait causé la mort d’au moins 51 personnes, selon un bilan officiel. 

Ephraim Bisimwa, le chef de la secte, a été condamné  à mort.  63 de ses adeptes ont été également condamnés à mort pour certains. D’autres ont pris 20 ans ou 10 ans de prison.
Les avocats de la défense  ont  promis « d’interjeter appel ».  Le verdict prononcé lundi  n’a pas permis de faire éclater la vérité.

Ces partisans de la secte « Wazalendo » ont été condamnés  « pour participation à un  mouvement insurrectionnel, association des malfaiteurs et meurtre ».

Dans un autre procès sur cette affaire de fusillade du 30 août, le colonel Mike Mikombe, Commandant de la garde républicaine à Goma avait été condamné á mort.
Le 30 août,  l’armée est intervenue pour empêcher une manifestation des adeptes de ce groupe mystico-religieux contre la présence des Casques bleus et des Occidentaux dans l’est congolais infesté par la présence d’une centaine de groupes armés congolais et étrangers actifs.

La secte « Wazalendo » veut  obtenir le départ de la Mission de l’Organisation  des Nations Unies  pour la stabilisation  en République démocratique du Congo  (MONUSCO). Dans son adresse à l’Assemblée générale de l’ONU, le Président  Félix Tshisekedi avait invité  l’organisation mondiale à accélérer le départ de sa mission en RDC depuis 1999.
Des manifestations contre les Casques bleus dans l’est de la RDC se terminent toujours avec mort d’hommes.
Actuellement, l’armée congolaise empêche aux terroristes du groupe M23, soutenus par le Rwanda, de progresser. Le Président Tshisekedi a refusé de négocier avec ce groupe terroriste. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet