In memoriam Kasongo Mwema :  » Mon cœur continue de saigner « 

Kinshasa, 08 décembre 2023 (ACP).- Le décès de Kasongo Mwema, président du conseil d’administration de l’Agence congolaise de presse (ACP) continue d’être un choc pour son épouse, a appris vendredi l’ACP à la messe d’action de grâces célébrée à la paroisse Sacré cœur à Kinshasa, en République démocratique du Congo.

« Mon cœur continue de saigner, je ne sais pas combien de temps je vais tenir », a déclaré Hubertine Kasongo, la veuve.

« Je lui disais souvent quand on était ensemble : Tharcisse, tu sais : je prie Dieu tous les jours pour que ça soit moi qui parte la première. Si moi, je pars avant, toi au moins, tu sauras m’enterrer », a-t-elle ajouté.

La veuve de Kasongo Mwema

Elle a fait savoir en outre que l’épreuve qui l’a terrassé a provoqué un choc émotionnel traduit en une souffrance physique pour une année éprouvante.

D’autres témoignages n’ont pas manqué pour évoquer le souvenir du PCA qui n’était qu’au début de son travail à l’ACP.

 » Nous avions conçu avec Kasongo Mwema alors président du conseil d’administration de l’Agence congolaise de presse le projet de modernisation de cette agence de presse. Nous l’utilisons maintenant », a déclaré Bienvenu-Marie Bakumanya, directeur général de l’ACP.

 » Il nous avait laissés pendant que nous avions énormément besoin de sa vision, car ce projet avait été  conçu par lui. C’est sa vision », a-t-il poursuivi. 

Et d’ajouter :  » Aujourd’hui, nous exécutons son testament. Bientôt, nous allons aboutir au fil d’actualités qui était l’objectif majeur qu’il nous avait donné en tant président du conseil d’administration »

Le DG a enfin  fait remarquer que le décès de Kasongo est un grand coup pour l’ACP, avant de faire savoir que « Kasongo était décédé tôt ».

 » Là où il se trouve, il est très content, car nous exécutons sa volonté ou la vision qu’il avait », a-t-il conclu. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet