Ituri : 21 miliciens de la Codeco neutralisés par les Fardc à Fataki en territoire de Djugu

Bunia,13 juin 2021 (ACP).- Le porte-parole du secteur opérationnel des Fardc en Ituri, le lieutenant Jules Ngongo, a annoncé dimanche à l’ACP, la neutralisation de vingt-un  miliciens de la Codeco, lors des accrochages nourris entre les forces loyalistes et ces malfrats, dans la localité de Fataki, située à 98 km, au nord du centre ville Bunia, en territoire de Djugu.

« Les forces armées alertées par sa population ont détruit une embuscade qui était tendue par le groupe armé Codeco. L’assaut de l’armée s’est soldé par l’échec cuisant de ces miliciens qui, dans leur velléité voulaient à tout prix tuer la population et s’attaquer aux éléments de forces armées« , a-t-il fait savoir.

Et d’ajouter : » Heureusement que le bouclier de forces armées était présent où nous avons détruit cette embuscade. Après échange de tirs où les forces armées ont infligé de lourdes pertes dans le camp ennemi avec la neutralisation de 21 miliciens de Codeco neutralisés« .

En plus de la neutralisation des éléments de cette force néfaste, a indiqué le lieutenant Jules Ngongo, cinq  armes de type AK47 ont été récupérées par l’armée avant de relever que plusieurs blessés enregistrés dans le camp ennemi sont internés à l’hôpital de Fataki qui, par ironie du sort était l’une de cibles de ces bandits armes dénués de tout sens humain.

Il a profité de l’occasion pour rendre des hommages vibrants à un officier de l’armée, sa chère épouse ainsi que deux vaillants militaires tous touchés mortellement par balles tirées par ces terroristes qui étaient en cavale sur l’axe Katoto-Kparngaza.

S’agissant de la situation sécuritaire de ce dimanche à Fataki, a-t-il précisé, il s’agit des éléments de la même milice ayant fui dans leurs différentes habitations qui se sont organisés pour venir récupérer les corps de leurs collègues malheureusement pour eux, a-t-il signifié, ils se sont heurtés au bouclier de forces armées.

Le lieutenant Jules Ngongo a déclaré que pour le moment les combats sont en cours au niveau de la localité sous examen avant de rassurer que l’armée garde la suprématie sur l’ennemi, promettant de communiquer les détails de ces opérations le moment opportun.

Reddition de 5 sujets Banyabwisha

Par ailleurs, dans l’autre front à Boga, localité située à plus de 120 km de Bunia en territoire d’Irumu, a affirmé le lieutenant Jules Ngongo, cinq  sujets Banyabwisha, alliés aux terroristes des ADF, se sont rendus auprès de forces armées avec cinq  armes de type AK47 après une pression militaire exercée sur eux.

Devant l’intensification des opérations dans cette région où ces sujets étrangers et leurs alliés ont orchestré un carnage, il y a peu, il leur reste qu’une seule alternative qui est de se rendre aux forces armées sans condition, a-t-il ajouté.

« Ce matin ces sujets Banyabwisha sont déjà au niveau de l’État major secteur opérationnel. Nous sommes rangés en ordre de bataille utile pour traquer tous ces hors-la-loi peu importe leurs velléités. Nous sommes à notre poste du devoir pour défendre la population et leurs biens et surtout de mettre hors d’état de nuire ces forces négatives« , a-t-il martelé.

Enfin, le lieutenant Jules Ngongo a, au nom du gouverneur militaire le Lt général Johnny Luboya N’kashama appelé la population de l’Ituri à faire « un bloc » pour neutraliser définitivement toutes ces forces négatives qui écument cette jeune province pour une victoire finale. ACP/CL/May

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet