Justice : 21 prévenus dont deux militaires condamnés pour financement du terrorisme M23

Kinshasa, 11 janvier 2024 (ACP).- 21 prévenus dont deux militaires de Forces armées ont été condamnés jeudi par la Cour militaire de Kinshasa/Gombe à des peines allant de cinq à 10 ans de prison pour financement du terrorisme de l’organisation M23 dans l’Est de la République démocratique du Congo, a constaté l’ACP.

« …disant droit, la cour militaire de Kinshasa/Gombe condamne à 10 ans de servitude pénale principale cinq prévenus, à huit ans six prévenus et à cinq ans 10 prévenus. En outre, la cour acquitte neuf prévenus et les renvoie de toute poursuite judiciaire », a prononcé le juge président de la cour.

les prévenus devant les juges

La juridiction militaire a prononcé ensuite l’interdiction de séjour sur le territoire national de deux condamnés, tenanciers des comptoirs d’or à Bukavu.

« …la cour militaire prononce l’interdiction de séjour sur le territoire national de la République démocratique du Congo de deux condamnés, Bavej Katrotie et Labari Shayleshi, après l’expiration de leurs peines ».

Parmi les condamnés, figurent deux militaires des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), il s’agit du Lieutenant-colonel Boji Mohula Marius et du Capitaine Mugisho Bagengashabanga Achille, tous du Renseignement militaire au Sud-Kivu.

Ils sont accusés d’avoir facilité le transfert d’argent et la traversée des tonnes des minerais d’or entre les tenanciers des comptoirs d’or à Bukavu et le gouvernement rwandais.

Aussi, la cour a ordonné la confiscation au profit de l’Etat congolais, de la somme totale des 200.000 dollars américains saisis entre les mains des prévenus et gardés à la Banque centrale du Congo (BCC), cinq colis d’or, 19 ordinateurs, quatre balances d’or, sept fours, trois testeurs et des téléphones.

Le produit de la vente de ces minerais a servi à l’achat des armes et munitions de guerre ainsi que d’autres logistiques militaires au profit des terroristes M23.

Au nombre des acquittés, déclarés non coupables, l’on compte les prévenus Ikwa Ekita Jacques et Nabintou Musakaza Solange, respectivement directeur et directeur provincial adjoint de la Migration au Sud-Kivu. ACP/ODM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet