Justice militaire : un prévenu charge son supérieur dans l’affaire de détournement d’un véhicule

Kinshasa, 30 octobre 2023 (ACP).- Le prévenu colonel Antoine Kimpembi a chargé lundi,  son supérieur le général-major Hugo Ilondo, dans l’affaire du détournement d’un véhicule de l’armée, lors de l’audience de confrontation des prévenus à la Haute Cour militaire, à Kinshasa, en République démocratique du Congo. « Sur instruction du commandant de la 14ème région militaire, le général-major Ilondo, j’ai établi une feuille de route pour que le véhicule de marque K-RAZ puisse aller transporter les marchandises d’un directeur sur l’axe routier Kinshasa-Nkamba-Kinzau, dans la province du Kongo Central », a dit  le prévenu colonel  Kimpembi. Au total, quatre prévenus (le général-major Ilondo Efondo Hugo, le colonel Kimpembi Ndongala Antoine, le capitaine Misege Mwenyemali Stanis et le capitaine Pukulu Jean) ont été entendus dans cette affaire et le cinquième est en fuite. Par ailleurs, le prévenu général Ilondo, ancien commandant de la 14ème Région militaire, a indiqué avoir signé une feuille de route pour le rodage d’un véhicule militaire dépanné et non pour le transport des marchandises d’un certain directeur. « J’ai signé le 26 mars 2022 une feuille de route pour le rodage d’un véhicule militaire dépanné, et chemin faisant, acheter les vivres pour le Mess de mon Unité », a-t-il dit.

Un million de FC perçus comme frais de location du véhicule

Pour le prévenu capitaine Mwenyemali, qui a servi d’intermédiaire entre le directeur et le colonel Kimpembi, a fait savoir que tout l’argent de location du véhicule a été remis au colonel. « Le sieur directeur, et son frère qui l’accompagnait, ont remis tout l’argent, un million des Francs congolais, au colonel Kimpembi », a-t-il dit. La précision sur l’état du véhicule a été donnée par le prévenu capitaine Pukulu Jean, maintenancier de son état. « Le véhicule militaire n’était pas en panne », a-t-il déclaré devant les juges, contrairement à la déposition de son co-prévenu le général Ilondo. Selon le ministère public, le prévenu capitaine Pukulu Jean, maintenancier de son état, a joué à la pesanteur dans cette affaire, alors qu’il avait la qualité de convoyeur du véhicule dans la feuille de route. « Convenus sur un montant de 700 dollars américains pour la location, selon le procès-verbal d’interrogatoire, un acompte de 500 USD, soit un million des Francs congolais, a été versé », a indiqué l’organe accusateur. Et d’ajouter : « mais, la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, c’est le véhicule de l’armée, arrivé à la hauteur du village Mfuma-Mfuma, a percuté, le 08 mai 2022, deux voitures, causant la mort de six personnes ». La confrontation a concerné quatre prévenus, le cinquième, le prévenu Mbula Saidi étant en fuite, le ministère public a requis le jugement par défaut à son égard. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet