La Coordonnatrice principale d’un programme de la Fondation Konrad Adenauer reçue au ministère de la Justice

Kinshasa, 09 novembre 2021(ACP).- La ministre de la Justice et garde des sceaux, Rose Mutombo, s’est entretenue mardi avec la Coordonnatrice principale du programme pour la promotion de l’Etat de droit en Afrique subsaharienne francophone de la Fondation Konrad Adenauer, Margaux Wipf, au sujet du renforcement de l’Etat de droit dans l’ensemble des pays d’Afrique francophone en coopération avec les acteurs dans ce domaine en matière de Justice, de droits humains, de démocratie, de gouvernance, de constitutionnaliste ainsi que de paix et sécurité.

Pour elle, le rôle du ministère de la Justice paraît essentiel dans le renforcement de l’Etat en RDC dont l’impact est concret, non seulement dans la vie quotidienne des congolais mais aussi au-delà, au regard de l’objectif de l’amélioration de la stabilité et de la paix dans la région.

Margaux Wipf a pour ce faire salué l’esprit d’ouverture de la ministre de la Justice qui tient à ce que ce partenariat puisse s’étendre dans d’autres provinces de la République.

Echanges avec le Conseil national de la Jeunesse

 Par ailleurs, la ministre Rose Mutombo a également échangé avec le bureau du Conseil national de la jeunesse ,conduite par son président, William Mukambila, dans le cadre des consultations nationales de la Jeunesse qui a pour objectif de mettre toute la jeunesse autour d’une même table en vue de redéfinir les objectifs de cette structure , pour un avenir meilleur.

La Justice élève une nation, à dit William Mukambila. « C’est pourquoi nous avons voulu échangé avec l’autorité de tutelle pour qu’ensemble nous puissions combattre tous les maux qui touchent les jeunes, tels que leurs recrutements dans les groupes armés, ceux qui sont incarcérés dans les prisons. Nous avons parlé de la manière dont le Conseil peut accompagner ces jeunes avec des conseils et en éducation civique », a-t-il fait savoir.

Pour sa part, la ministre de la Justice leur a donné des orientations pour que les recommandations qui sortiront des concertations nationales fassent l’objet des plaidoyers auprès des autorités compétentes, pour l’amélioration de la situation de la Jeunesse congolaise et sa participation aux organes de prise de décisions. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet