La mort de Chérubin Okende, une occasion de « tisser des liens » entre Congolais (Cardinal Fridolin Ambongo)

Kinshasa, 20 mars 2024(ACP).- L’archevêque de Kinshasa, le cardinal Fridolin Ambongo a demandé mercredi  aux Congolais de faire de la mort de Chérubin Okende, ancien ministre des Transports de la République démocratique du Congo, une occasion de «tisser des liens», lors de la messe dite en sa mémoire , à Kinshasa.

« Faire de la mort de ce digne fils du pays, non une occasion pour se tirailler, mais pour tisser des liens, pour aider le pays à aller de l’avant et à sortir de sa situation actuelle en vue d’honorer sa mémoire », a-t-il recommandé à la cathédrale Notre Dame du Congo.

Basant son homélie sur l’Evangile de St Matthieu où il est dit « heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le Royaume des cieux est à eux », le cardinal a indiqué que cela constitue « un démenti total pour ceux qui croient qu’après la mort il n’y a plus rien».


Il a reconnu en cet ancien ministre, mort le 13 juillet 2023,les qualités d’ « un homme politique hors pair loin de la médiocrité ».

« En tant qu’un homme politique, député national, Chérubin Okende était un homme politique hors pair, de haute facture politique loin de la médiocrité à lutter pour la justice et la paix », a fait savoir le cardinal.

« Chérubin Okende, un chrétien catholique engagé dans la prise en charge de sa paroisse. Homme de prière, on l’a vu prier avec son épouse et ses enfants pieds nus, artisan de paix, un homme juste engagé à chercher le bonheur des autres en leur faisant du bien », a témoigné l’Archevêque de Kinshasa.

Enquêtes sur la mort de l’ancien ministre

En fin février, les résultats des enquêtes judiciaires sur le décès de Chérubin Okende retrouvé mort dans son véhicule, avaient conclu que ce dernier s’était suicidé.

D’après le procureur général Firmin Mvonde, un agenda avait été trouvé à bord du véhicule de Chérubin Okende, qui avait fourni d’autres éléments supplémentaires qui soutiennent la thèse du suicide, notamment une phrase écrite de sa propre main, trois jours avant sa mort : « je suis au bout du rouleau ».

Le corps sans vie de Chérubin Okende avait été retrouvé le 13 juillet 2023 à bord de son véhicule 4×4, sur l’avenue Poids-Lourds dans la commune de Gombe (nord de Kinshasa).

Des experts médico-légaux sud-africains et belges, ainsi que  la police de la Monusco ont prêté assistance aux enquêteurs congolais.

Chérubin Okende Senga, 62 ans, était député national élu de Kinshasa. Il fut ministre des Transports, voies de communication et de désenclavement, du gouvernement Sama Lukonde 1, avant sa démission le 28 décembre 2022, pour rejoindre l’opposition politique au sein du parti « Ensemble pour la République dont il était porte-parole.

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet