Le Congolais P. Lumumba et le Sud-africain Nelson Mandela trônent au deuxième sommet Russie-Afrique

Saint Petersbourg,  27 juillet 2023 (ACP).- Une page de l’histoire des relations entre la République démocratique du Congo (RDC) et l’Union des républiques socialistes soviétiques (URSS), actuelle Russie, a été ouverte  au sommet de Saint Petersbourg, à travers l’honneur fait à la famille du premier Premier ministre congolais Patrice Lumumba, a constaté  l’ACP.

« Un fils du Premier ministre Patrice-Emery Lumumba est un invité spécial du deuxième sommet Russie-Afrique de Saint Petersburg où l’ancien Chef du gouvernement congolais est mis à l’honneur à côté de l’icône Nelson Mandela », a fait savoir un membre de la délégation congolaise au 2ème sommet Russie-Afrique.

« Des affiches de deux icônes de l’histoire africaine, à savoir le Congolais Patrice-Emery Lumumba et le Sud-africain Nelson Mandela, trônent à ces assises », a ajouté la source.

Roland Lumumba, fils du Premier ministre Patrice -Emery Lumumba invité spécial du Sommet.

La coopération russo-congolaise a connu son apogée aux lendemains de l’Indépendance de la RDC.

Dans ce cadre, l’université de l’Amitié des peuples (UAP) fut créée le 5 février 1960 par une décision du gouvernement de l’URSS. Le 22 février 1961, le nom de Patrice Lumumba, premier Premier ministre du Congo et un des symboles du mouvement de libération des peuples africains, fut attribué à cette université.

L’admission des étudiants se faisait par l’intermédiaire des organisations et établissements gouvernementaux, plus tard via les ambassades et consulats de l’URSS.

La première promotion comptait 228 jeunes spécialistes venus de 47 pays, elle date de 29 juin 1965.

Le 5 février 1992, le gouvernement de la fédération de Russie avait attribué à l’université le nom de « Université russe de l’Amitié des peuples ».

Nelson Mandela est né le 18 juillet 1918 en Union d’Afrique du Sud. Il est connu pour être un homme politique aux commandes de la lutte contre l’apartheid, ce qui le mena à la présidence de l’Afrique du Sud de 1994 à 1999, après plus de 20 ans de prison. Sa vie s’est articulée autour du combat contre la ségrégation raciale.

ACP/ODM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet