Le Gouvernement suédois octroie un financement au PNUD pour son programme en RDC

Kinshasa, 13 juin 2021 (ACP).- La directrice du bureau régional pour l’Afrique du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Mme Ahunna Eziakonwa, et l’ambassadeur de Suède en RDC, Henric Råsbrant, ont annoncé, dans un communiqué remis dimanche à l’ACP, qu’un nouveau partenariat  pluriannuel a été signé  le 10 juin courant à Kinshasa et virtuellement.

Selon le communiqué, ce nouvel appui au programme de relèvement et développement du PNUD en RDC s’élève à 20 millions de dollars américains pour les deux premières années, et devrait subséquemment atteindre un total de 40 millions de dollars.

Selon la source, il s’agit à ce jour du financement le plus important du programme du PNUD en RDC pour la période 2020-2024, au regard de l’ampleur des thématiques couvertes et le montant de l’enveloppe.

Mme Eziakonwa a souligné que grâce à ce financement  son organisme va pouvoir mener des actions mieux adaptées et plus efficaces en faveur de la population de la RDC, vers un avenir plus inclusif et la réalisation des Objectifs de développement durable, avant d’ajouter que  ce financement pluriannuel introduit la certitude, la prévisibilité et la clarté qui  aideront à accroître l’impact de programmes de développement du PNUD. «Nous sommes très heureux d’approfondir notre partenariat avec le PNUD pour améliorer la gouvernance en RDC,» a déclaré   M Råsbrant.

Selon lui, ce partenariat marque l’ambition commune de passer de la crise humanitaire au développement, considérant le PNUD comme un partenaire clé pour le gouvernement congolais dans ses efforts pour réduire le niveau de pauvreté dans le pays et restaurer l’autorité de l’Etat.

L’appui de la Suède, a indiqué ce diplomate, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du nouveau cycle programmatique 2020-2024 du PNUD en RDC qui nécessite un total de 458 millions de dollars.

Il va soutenir des interventions clés dans les domaines de la gouvernance, de la stabilisation et de la résilience.  Il concerne aussi un appui à la décentralisation, à la gouvernance locale et à la planification du développement ainsi qu’à la lutte contre la corruption, l’appui à la mise en œuvre du programme conjoint des Nations Unies d’appui à la réforme de la justice et le soutien à la mise en place d’un programme conjoint d’appui des Nations  à la stabilisation d la RDC.

La Suède est parmi les bailleurs de fonds et partenaires les plus importants du PNUD

«La Suède est parmi les bailleurs de fonds et partenaires les plus importants du PNUD», a fait remarquer la  Directrice du Bureau des relations extérieures et du plaidoyer au  PNUD, Mme Ulrika Modéer, exprimant sa reconnaissance  aux  Suédois pour la confiance qu’ils accordent au travail de cette agence onusienne en RDC et dans d’autres régions du monde.

«Un tel soutien pluriannuel est essentiel pour permettre au PNUD de mener ses actions de manière plus flexible et plus efficace pour un véritable impact dans un pays qui fait face à de multiples crises prolongées», a-t- elle dit.

Selon le communiqué, la Suède est présente en RDC depuis 1960 et apporte son soutien depuis des lustres. Elle entretient d’excellentes relations avec le Bureau du PNUD et a financé plusieurs projets dont celui du Groupe de coordination des bailleurs (GCP) et des actions dans divers domaines tels que les élections, l’accès à la justice, la lutte contre la pauvreté par la Micro finance et le relèvement communautaire.

Actuellement, poursuit la source, la Suède finance le Programme «Action, Changement et Transformation par l’Inclusion financière en RDC» (ACTIF) avec un budget de 5,8 millions de dollars.

Contribuer au renforcement de l’Etat de droit à travers un appui aux efforts des autorités

Par ailleurs, le communiqué précise que ce nouvel accord de financement de la Suède permettra au PNUD entre autres de contribuer au renforcement de l’Etat de droit à travers un appui aux efforts des autorités et d’autres parties prenantes en vue d’une réduction sensible et durable des actes de corruption.

Il sera aussi question d’apporter un appui à la stabilisation, à la restauration de la paix et au renforcement de la résilience des populations, note le communiqué avant de soutenir les capacités de l’Etat congolais à accélérer le processus de la décentralisation territoriale sous toutes ses dimensions (politique, administrative et fiscale) en vue de renforcer la gouvernance locale, de booster le développement économique à la base et d’améliorer les conditions de vie de la population. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet