Les juges des juridictions de Kinshasa appelés à redorer  l’image de la justice congolaise (Premier président de la Cour de cassation)

Kinshasa, 22 juillet 2023 (ACP).- Les juges des cours et tribunaux de Kinshasa ont été appelés par le premier président de la Cour de cassation, à redorer l’image de la justice  en République  démocratique du Congo, à la suite des reproches formulés par le Chef de l’Etat.

 «  Je ne vais pas innover mais vous aider à vous acquitter de vos responsabilités. La magistrature de demain sera composée par vous. Il ne faudra pas que les maux qu’on nous reproche par le Chef de l’Etat  persistent. Il faut l’arrêter par la moralisation  de la vie du magistrat » a déclaré  samedi le premier président de la Cour de cassation David-Christophe Mukendi Musanga,  lors  d’une séance de travail qu’il a  tenue  dans la salle des conférences du collège Boboto à l’ intention des juges des cours et tribunaux de Kinshasa

Tout en indiquant que certains  juges justifient cette dérive  par le problème de rémunération, il a fait savoir que la meilleure solution  si on est  mal payé, c’est de démissionner.

«  Je veux demander aux chefs des cours et tribunaux d’utiliser l’épée,  de redynamiser les chambres disciplinaires pour que la sanction soit plus proche de vous. Ceux qui ne vont pas respecter les règles de jeux subiront la rigueur de la loi  », a martelé  David-Christophe Mukendi.

Selon le premier président de la Cour de cassation, le juge doit être au-dessus de tout soupçon et ne pas entretenir des relations avec les justiciables pour ne pas être  accusé de corruption.

« Nous n’allons plus attendre qu’on nous apporte  les preuves de la corruption mais nous le provoquerons nous-même », a soutenu  David-Christophe Mukendi , avant de fustiger le non-respect des  heures du début des audiences  et des délais des prononcés  des jugements et arrêts dans les Cours et tribunaux.  

« Lors de ma nomination en tant premier président de la Cour de cassation, le respect de la hiérarchie  était mon cheval de bataille, malheureusement  j’ai constaté que certains juges des Tribunaux de paix, de Grande Instance et des Cours d’appel qui ont des doléances ignorent leurs chefs hiérarchiques, en écrivant directement au premier président de la Cour de cassation », a-t-il regretté, avant de déplorer également le fait que certains chefs des juridictions sont devenus des autorités administratives en fuyant  des siéger aux audiences.

Ce comportement, a-t-il ajouté,  est à éviter parce que certains dossiers qui sont délicats nécessitent l’instruction des chefs des juridictions  eux-mêmes  

Pour les femmes magistrales, le premier président leurs a demandé  d’allaient  travailler aussi à l’intérieur du pays pour le besoin d’équilibre.

Il a, également demandé aux juges de revêtir les armes d’équilibre  qui sont la sagesse, la prudence et la science dans l’accomplissement de leurs missions.

« Ce même message sera répercuté aux juges des différentes provinces par une circulaire », a-t-il conclu. ACP/KHM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet