Les Parlements belge et congolais réchauffent leurs relations

Kinshasa, 01 novembre 2021 (ACP).- Le ministre d’Etat, député fédéral et vice-président de la Chambre des Représentants du Royaume de Belgique, André Flahaut et sa délégation, en séjour à Kinshasa, ont eu tour à tour des séances de travail, lundi, avec les bureaux de deux chambres du Parlement congolais, dans le cadre du renforcement de la diplomatie et  du réchauffement des relations bilatérales entre leurs Etats respectifs.

Les entretiens entre les deux parties ont d’abord commencé avec le président du Sénat, Modeste Bahati, assisté de tous les membres de son bureau ainsi que des députés et sénateurs membres du groupe d’amitié RDC-Belgique de l’Assemblée nationale et du Sénat.

Le président du Sénat a, ensuite, accompagné ses hôtes au cabinet du président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso Nkodia Mpuanga, où ils ont poursuivi les échanges, l’organisation de la grande foire des entrepreneurs  qui s’ouvre vendredi à Kinshasa ayant été également abordée. Cette  visite aboutira à la signature d’un protocole d’accord entre deux Parlements, pour se soutenir mutuellement dans plusieurs domaines. L’accord porte notamment sur l’échange des informations et expériences entre les Parlements de ces deux pays liés par l’histoire.

Intensification des rapports entre les deux Etats

« Nous entendons, par nos contacts ici en RDC, donner un signal que nous voulons effectivement intensifier les rapports entre nos deux États, en commençant notamment par les rapports entre nos Assemblées parlementaires, parce que tout système démocratique appuie sa base sur celles-ci. Il faut voir notre présence comme étant la volonté d’avancer ou d’actualiser un accord qui existe déjà depuis 2012», a déclaré Flahaut.

Selon lui, la mission parlementaire belge entend également intensifier ses contacts avec d’autres institutions de la RDC, dont le Président de la République et le Gouvernement, avec le soutien des présidents de deux chambres congolaises. « Avec le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi, nous voulons effectivement évaluer le chemin parcouru, depuis sa première visite en Belgique en 2019, et voir dans quels domaines accentuer le partenariat entre les startups et les entrepreneurs en RDC,  objet de la conférence du vendredi prochain », a noté le député fédéral.

Nous souhaitons avoir un dialogue franc et complet, a-t-il poursuivi, comme on en a toujours eu avec l’ensemble des interlocuteurs de votre pays depuis des années. On va donc parler par ailleurs, de la santé,  l’Intérieur, la défense, les relations internationales. Le  député fédéral Flahaut a rappelé que, dans un contexte général, l’accord entre Kinshasa et Bruxelles porte sur l’expression d’une volonté de respecter le contexte international, les chartes des Nations unies, le Droit de l’homme.

« Nous avons des leçons à apprendre de vous, vous avez des leçons à apprendre de nous, et on va tirer les meilleures pour avancer ensemble. La RDC est un pays souverain qui ne peut compter ni sur moi, ni sur mes collègues, pour donner des leçons aux congolais. Chacun a ses responsabilités », a conclu André Flahaut.

La délégation  belge est arrivée à Kinshasa, par l’aéroport international de Ndjili, où elle a été accueillie par le 2ème vice-président du Sénat, le pasteur Sanguma Mossaï. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet