Nord-Kivu : 70 ex-combattants de Goma réinsérés dans leurs familles à Beni

Beni, 19 mars 2024 (ACP).- 70 ex-combattants désarmés à Goma ont été réinsérés dans leurs familles respectives à Beni et d’autres territoires et villes de la province du Nord-Kivu, dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), a appris l’ACP mardi de source administrative. « Je vous félicite pour avoir entendu non seulement l’appel du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, mais aussi vous avez cru à son initiative du désarmement et de la démobilisation volontaire en quittant les groupes armés pour revenir dans la communauté. Nous allons vous accompagner pour que vous ne soyez pas des chômeurs », a déclaré le commissaire supérieur principal Jacob Nyofondo Tecobal, maire de Beni.

« Vous êtes ici, à la Monusco, en transit et dans les 48 heures chacun de vous sera réintégré dans sa famille. Dites à vos amis qui traînent encore les pas de venir pour que nous construisions ensemble notre pays », a-t-il ajouté, en sa qualité de président du comité de pilotage du projet P-DDRCS.

Dans son exhortation, il a également promis son soutien, selon la source, à ces ex-combattants après les avoir félicités.

Me Omar Kavotha, chef d’antenne du P-DDRCS Beni a, quant à lui, relevé les statistiques des ex-combattants déjà démobilisés.

« Au total, nous recevons ici, à Beni, ce mardi soixante-dix ex-combattants parmi lesquels 58 ex-combattants et 12 de leurs dépendants, tous venus de Goma, dans le centre de Mubambiro. Ils sont de Lubero, Butembo et Beni qui viennent s’ajouter aux 13 autres ex-combattants qui nous sont arrivés il y a dix jours passés. Bientôt, d’autres seront là afin d’atteindre un total de 125 ex-combattants aux côtés d’une centaine de leurs dépendants », a détaillé Me Kavotha.

Il a précisé que ce projet, initié par le Président Félix Tshisekedi, et piloté par le P-DDRCS, bénéficie de l’appui de plusieurs partenaires dont l’Organisation internationale de migration (OIM) pour Beni-ville et Beni-territoire, et « Muda wa Amani » financé par l’Entraide protestante suisse pour Lubero.

« En relayant la préoccupation du Président Félix Tshisekedi, nous devons accueillir sans discrimination ces jeunes qui ont choisi la voie de la paix, selon la philosophie prônée par le P-DDRCS », a martelé le chef d’antenne de ce programme à Beni.

Parmi ces ex-combattants, au nombre desquels on compte des femmes, certains ont été dans le camp de Mubambiro depuis 10 ans, pour les uns, et de 5 à 15 ans pour les autres. Cette situation a fait que des familles aient même organisé des deuils pour les leurs qu’ils croyaient morts. C’est le cas notamment, selon la source, de Joseph Mulekya et de Nicole Katungu Pendeza, originaires des quartiers Ngongolio et La Macampagne dans la commune Mulekera, ville de Beni.ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet