Nord-Kivu : derniers hommages rendus aux deux soldats sud-africains tombés à Saké

Goma, 20 Février 2024 (ACP).- Un hommage a été rendu mardi à Goma au Nord-Kivu (est de la République démocratique du Congo), aux deux militaires sud-africains de la Communauté économique des États de l’Afrique australe (SADC) tués par une bombe des terroristes du M23 et l’armée rwandaise sur leur base à Saké. « Nous sommes consternés par le fait que les amis qui sont venus à notre rescousse puissent nous quitter tôt, nous ne sommes qu’au début d’une grande aventure pour débouter l’agresseur hors de la République démocratique du Congo », a déclaré le général-major Peter Chirimwami, gouverneur militaire du Nord-Kivu. « Au nom de la solidarité africaine nous devons affermir notre engagement même quand nous perdons les nôtres au Front, nous devons plus être engagés. La meilleure façon de venger un compatriote en  guerre, c’est de combattre l’ennemi et le défaire », a-t-il ajouté. Pour sa part, le colonel Peter Son, commandant du contingent sud-africain, a dit que la disparition physique de ces deux soldats leur donne beaucoup plus de détermination et d’engagement dans leur mission en RDC. « La perte de ces deux soldats, à savoir le capitaine Mkhulu Bobe Simon et le caporal Thabang Semono demeure un acte condamnable. Cette disparition va nous donner du courage et de l’engagement pour bouter les terroristes du M23/RDF hors du territoire congolais », a-t-il déclaré.

Les autorités militaires congolaises, sud-africaines, malawites et tanzaniennes ont déposé, à tour de rôle, des gerbes de fleur lors de cette cérémonie. Le capitaine Bobe Simon et le caporal Thabang Semono avaient trouvé la mort jeudi 14 février lors des affrontements de Saké, 27 km à l’ouest de Goma, où les M23 appuyés par l’armée rwandaise avaient largué une bombe dans le camp du contingent sud-africain, faisant deux morts et trois blessés. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet