Nord-Kivu : l’agression rwandaise fait 600.000 sans-abris sur les 2.300.000 déplacés (Vice-ministre de la Santé)

Kinshasa, 08 mars 2024(ACP).- 600.000 personnes sans-abris sur 2.300.000 déplacées ont été enregistrées parmi des victimes de l’agression du Rwanda et ses supplétifs du M23, a appris jeudi l’ACP de source officielle de retour de Goma (Nord-Kivu) dans l’est de la République démocratique du Congo.

« Imaginez-vous, il y a 2.300. 000 personnes qui ne sont pas dans leurs maisons. Il y a plus de 600.000 qui n’ont pas d’abris, de toilettes et n’ont pas non plus un accès à une eau potable. Il y a une recrudescence des épidémies comme le choléra, surtout à cause de la proximité », a déclaré Serge Emmanuel Holen, vice-ministre de la Santé.

Membre de la délégation du gouvernement dépêchée au Nord-Kivu pour porter assistance à ces victimes, le vice-ministre a fait remarquer que « la première tâche sera de rendre compte à tout le gouvernement de l’état de précarité et de la situation des militaires et blessés de guerre, a-t-il ajouté.

« J’ai visité personnellement l’hôpital militaire et il faut des mesures extrêmement urgentes pour soutenir cette population », a martelé le vice-ministre. 

La mission du gouvernement avait pour but notamment d’évaluer la situation de cette population victime, afin d’apporter des réponses comme l’a recommandé le Président Tshisekedi, a précisé le vice-ministre.

« En premier lieu, il faut une intervention pour cette population. Il faut voir  la situation sur le terrain pour s’en rendre compte et voir toute l’intensité », a-t-il fait savoir.

A cette occasion, la délégation gouvernementale a pu constater, selon lui, «une situation qui peut être qualifiée de précarité » mais aussi des besoins énormes non encore rencontrés à cause notamment du nombre élevé des déplacés, a-t-il indiqué. 

Dimanche dernier, le ministre des Affaires sociales, Action humanitaire et Solidarité, Modeste Mutinga avait conduit une délégation du gouvernement au Nord-Kivu, pour apporter une assistance humanitaire aux populations victimes de la guerre imposée au pays par le Rwanda, pour piller les ressources minières de la partie  orientale de la République démocratique du Congo.

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet