Nord-Kivu : les armées congolaise et ougandaise neutralisent trois ADF à Mwalika

Beni, 09 juillet 2023 (ACP).- Les armées congolaise et ougandaise ont neutralisés samedi à Mwalika au sud-est du territoire de Beni au Nord-Kivu, en République démocratique du Congo, trois terroristes ADF, quelques semaines après leur attaque d’un lycée dans le district de Kasese en Ouganda, qui a fait 41 morts.

« Le nettoyage de la vallée de Mwalika en territoire de Beni se poursuit. Trois terroristes ADF Mtm ont été neutralisés, ainsi que des armes récupérées, dans une embuscade leur tendue par les forces armées de la mission conjointe FARDC-UPDF, dans la nuit du samedi au dimanche 9 juillet 2023 », a déclaré à la presse le porte-parole des opérations conjointes FARDC-UPDF dans la région de Beni et en Ituri, le lieutenant-colonel Mak Hazukay.

« Des produits champêtres volés dans les champs des populations ont de même été récupérés », a-t-il ajouté.

Le lieutenant-colonel Mak Hazukay a fait savoir que ce résultat a été rendu possible grâce à l’intensification des patrouilles de reconnaissance et de combat dans la zone de Mwalika, par les forces coalisées congolaise et ougandaise (FARDC-UPDF).

« La coordination des opérations conjointes FARDC-UPDF a déconseillé à la population de fréquenter la profondeur de la vallée de Mwalika pour prévenir toute éventualités », a dit le lieutenant colonel Mak Hazukay.

Notons que, depuis le lancement officiel des opérations conjointes FARDC-UPDF dans la région de Beni et Ituri, l’intensification des frappes contre les ADF MTM a conduit à la diminution sensible de meneurs de ces djihadistes.

La milice islamiste ADF avait pris d’assaut un lycée, dans la nuit du 16 au 17 juin dernier dans le district de Kasese en Ouganda, près de la frontière avec la RDC où 41 corps sans vie avaient été découverts après le raid sanglant.

Dans un communiqué publié par la presse ougandaise au lendemain de l’invasion, le porte-parole des Forces de défense du peuple ougandais (UPDF), Felix Kulayigye avait déclaré : « Les ADF pourraient également avoir kidnappé plusieurs personnes. Nos forces poursuivent l’ennemi pour secourir les personnes enlevées et détruire ce groupe ».

A en croire le porte-parole de l’armée ougandaise, les assaillants ont fui vers le parc national des Virunga dans l’est de la RDC, une vaste étendue à la frontière avec l’Ouganda et le Rwanda, où sont actives plusieurs dizaines des milices qui utilisent cette réserve naturelle d’Afrique et un sanctuaire pour les espèces rares comme repaire. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet