Nord-Kivu : six militaires congolais arrêtés pour meurtre de  quatre civils à Mangina

Mangina, mardi 9 janvier 2023 (ACP).- Six militaires des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont été arrêtés mardi pour meurtre de  quatre civils à Mangina, une cité du territoire de Beni au Nord-Kivu, dans l’est du pays, selon une source militaire.

« Six (06) militaires des FARDC viennent d’être arrêtés à Mangina sur ordre du commandant secteur opérationnel Sokola 1 grand Nord. Ils sont accusés par l’armée de dérapages et présumés meurtres de 4 civils lors d’un affrontement avec des rebelles Maï-Maï lundi 8 janvier 2024 », a rapporté le capitaine Anthony Mwalushay, porte-parole des FARDC pour l’opération Sukola 1 grand Nord.

Ces forfaits ont été commis, d’après lui,  au moment où l’armée régulière affrontait un groupe armé des « jeunes combattants Maï-Maï appartenant au député Alain Siwako Kasereka », a-t-il dénoncé.

Le porte-parole militaire a annoncé en outre que  « les audiences en flagrance sont prévues dans les heures qui suivent, c’est-à-dire le même mardi ».

La situation est relativement calme dans la cité de Mangina où les forces de l’ordre ont appelé ses habitants qui ont trouvé refuge dans les agglomérations jugées sécurisées, à regagner leurs résidences.

Vendredi 05 janvier, une coalition des  Maï-Maï réfractaires du groupe UPLC et Kyandenga munis d’armes de guerre et blanches ont attaqué une position  militaire du 1211ème  Bataillon des FARDC basé au nord de Mangina. 

Quatre d’entre eux ont été neutralisés par les forces loyalistes, selon le capitaine Anthony Mwalusfay.

Des opérations de nettoyage dans Mangina et ses environs  ont été lancées et une délégation d’officiers  dépêchée par le commandement du secteur opérationnel Sokola 1 Grand Nord pour sensibiliser les sages de cette entité à la collaboration armée-population.

Depuis le mois de décembre 2023, des attaques de l’armée nationale par des groupes armés Maï-Maï « avec le soutien logistique des certains politiques en mal de positionnement », se multiplient dans cet espace depuis décembre 2023, a indiqué le capitaine.

ACP/KHM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet