PME :1,8 millions USD pour la promotion des jeunes entrepreneurs

Kinshasa, 01 août 2023 (ACP).- 1.800.000 USD de la troisième cohorte de financement du Fonds de garantie d’entreprenariat au Congo (FOGEC), ont été mis à la disposition, lundi à Kinshasa, de 90 jeunes entrepreneurs venus de 15 provinces de la République démocratique du Congo (RDC), a constaté l’ACP.

« Vous venez de recevoir aujourd’hui, le chèque de financement de 1.800.000 dollars américains de votre gouvernement. Allez faire votre part de responsabilité envers la nation. En effet, vous êtes le 3ème groupe de nos heureux élus, et vous êtes sans ignorer l’engagement et la détermination du Chef de l’état de faire des millionnaires Congolais. Vous avez l’obligation de gérer ce financement en toute responsabilité en l’investissant intégralement dans l’objet social pour lequel il est destiné », a indiqué le ministre du Commerce extérieur, Jean Lucien Bussa qui représentait son collègue des Petites, micros et moyennes entreprise (PME) à la remise des chèques aux bénéficiaires.

« Vous méritez tout naturellement nos félicitations car vous avez osé présenter vos dossiers de demande là où beaucoup ne croyaient peut-être pas que le processus de financement était trop beau pour être réalisé, en réalisant la flamme qui allume votre enthousiaste envie de réussir votre entreprise », a-t-il déclaré.

Les chèques octroyés varient entre 1.500 et 50.000 USD, selon la taille du projet présenté. Parmi les bénéficiaires, des jeunes désœuvrés, une personne vivant avec albinisme et une dame vivant avec handicap ont obtenu des fonds non remboursables allant de 1.500 à 2.000 USD.

Le ministre Jean Lucien Bussa les a encouragés à ne pas tenir compte de leur situation sociale et à travailler durement, afin d’obtenir de bons résultats de leurs investissements. Il les a, en outre, exhortés à faire preuve de civisme fiscal et à servir d’exemple à leurs pairs.

« Le gouvernement attend voir en vous de véritables moteurs et des coaches pour d’autres entrepreneurs. Il attend également vous voir faire preuve de civisme fiscal en vous acquittant régulièrement de toute vos obligations administratives et fiscales vis-à-vis de l’Etat », a-t-il dit, avant de lancer un appel à tous les entrepreneurs qui évoluent encore dans l’informel, à se formaliser pour pouvoir bénéficier des avantages mis au profit des petites, micros et moyennes entreprises de la RDC. 

Pérenniser le mécanisme de financement

Pour le directeur général du Fonds de garantie d’entreprenariat au Congo (FOGEC), la pérennisation de ce mécanisme de financement passe notamment par la régularité et la ponctualité dans le remboursement de fonds. Ce qui permettra, a-t-il affirmé, à son institution de donner encore plus de moyens aux jeunes entrepreneurs afin de booster le secteur économique de la RDC.

« Prenez conscience que le financement que vous avez a pour objectif de rendre vos entreprises prospères. (…) Nous, à FOGEC, nous avons espoir que vous continuerez à être des entrepreneurs responsables et de bonne foi. Il y va de la pérennité de cet établissement, il y va de l’image du Congo, des congolais, et des entrepreneurs congolais », a exhorté le directeur général Laurent Munzimba Kompa.

« Assurément, l’on peut constater que la vision du Chef de l’Etat de faire de millionnaires congolais n’est pas une promesse politique sans fondement, mais plutôt une réalité qui s’installe de plus en plus. (…).Nous avons commencé par 10 bénéficiaires, ensuite 31 et aujourd’hui nous passons à 90 bénéficiaires issus de 15 provinces, pour 1.800.000 Dollars américains de financement», a-t-il fait savoir, avant d’annoncer des mécanismes spécifiques qui seront mis sur pied en collaboration avec l’ANADEC qui a la mission de susciter la vocation entrepreneuriale, afin de dépasser la barre de 5 millions USD qui permettrait de financer plus ou moins 500 entrepreneurs dans les 26 provinces du pays.

« Notre ambition est que d’ici la fin de cette année nous ayons atteint au moins 5 millions USD de financement, pour les 26 provinces et avec au moins 500 bénéficiaires. (…)Pour cette cohorte, nous avons essentiellement des bénéficiaires des crédits bancaires (Ecobank et BGFIBank), garantis par FOGEC, pour 3 ans, au taux de 5% l’an ; des conditions bancaires que personne ne pouvait obtenir auprès de nos banques commerciales sans intervention du FOGEC », a conclu le directeur général du FOGEC.

Un soutien financier bien plus qu’une aide humanitaire


« Recevoir ce soutien financier représente bien plus qu’une aide humanitaire, parce qu’il y a de ceux qui brûle au milieu des difficultés, des obstacles que nous rencontrons sur le chemin de la vie. Ce financement nous donne la possibilité de réaliser nos rêves et d’élargir nos horizons couvrons ainsi de sorte instantanée de telles nous permet de concrétiser nos idées et de contribuer précisément au développement du pays », a fait savoir l’un des bénéficiaires, DeborahUmba, qui œuvre dans l’élevage des porcs au Kongo central.

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet