RDC : l’opposant français Jean-Luc Mélenchon vante les merveilles du Musée national

Kinshasa, 25 octobre 2023 (ACP).- L’opposant français Jean-Luc Mélenchon, en séjour à Kinshasa depuis mardi,  a vanté mercredi les merveilles du Musée national de la République démocratique du Congo (RDC), au cours d’une visite guidée dans cet établissement public. « Ici, nous avons une véritable merveille. Nous découvrons la puissance, la profondeur et la créativité humaines qui passent par différentes formes (…) Nous ressentons immédiatement  l’émotion parce que c’est beau, ça nous parle directement », a déclaré Jean-Luc Mélenchon. « De même, nous voyons une foule d’objets techniques qui manifestent certaines qualités techniques », a-t-il ajouté

Sur son compte X, il a écrit « la RDC est la plus grande et la plus peuplée nation francophone. La créolisation est notre atout commun ».

Il est accompagné d’une délégation composée notamment de trois élus et de quatre assistants parlementaires. Selon des sources concordantes, le leader de « La France insoumise » Jean-Luc Mélenchon va passer une semaine en République démocratique du Congo. Il y rencontrera le président Félix Tshisekedi avant de se rendre dans l’est du pays pour évoquer le conflit en cours au Nord-Kivu. Son parti politique avait proposé en juillet une résolution à l’assemblée condamnant le soutien du Rwanda aux terroristes du M23 en République démocratique du Congo. La France insoumise avait demandé à Paul Kagamé de ne plus soutenir les terroristes du M23. Président du groupe d’amitié France-RDC, le député du Val-d’Oise s’était rendu deux fois cette année à Kinshasa en mission parlementaire en janvier et à l’occasion de la tournée du président Macron en mars. Il avait reproché à la France de ne pas être assez audible sur le drame que vit l’est du pays avec son lot de déplacés fuyant les exactions des terroristes du M23. En décembre, la secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, Chrysoula Zacharopoulou, avait condamné le soutien rwandais au M23. Quatre mois plus tard, Emmanuel Macron n’avait pas voulu compromettre la réconciliation avec le Rwanda. Il s’est contenté d’appeler Kigali à ses responsabilités. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet