RDC-Ouganda : le bilan des opérations militaires conjointes jugé satisfaisant à Beni et Ituri

Béni, 16 janvier 2024 (ACP).- Les opérations conjointes menées par les armées congolaise (Fardc) et ougandaise (Updf) dans la région de Béni au Nord-Kivu et en Ituri (est et nord-est de la de la République démocratique du Congo), ont connu un succès en 2023, a-t-on appris mardi de source militaire.

« En 2023, nous avons placé notre confiance dans tous nos collaborateurs sur terrain et des scores sans précédent ont été réalisés », a déclaré le capitaine Antony Muwalushayi, porte-parole de l’opération sukola 1 grand nord.

« Au cours de l’année 2023, la force conjointe Fardc-Updf a arrêté 702 collaborateurs de forces négatives, dont la majorité étaient des commerçants de Butembo, Béni et Isale. Tous ont été transférés à Kinshasa et dans d’autres prisons du pays », a fait savoir l’officier militaire qui présentait à la presse, lundi à Beni, l’état des lieux de la traque des terroristes ADF et de tous les groupes armés qui opèrent au Nord-Kivu et en Ituri.

La force conjointe Fardc-Updf, a-t-il dit, a neutralisé M. Feza Mulalo, commandant Adf dans le Ruwanzori, tandis qu’un autre, Issa Bandwa, s’est rendu avec ses gardes du corps et 89 autres ADF/Mtm.

« Nous avons réalisé un total  de 1.217 Adf neutralisés dont 62 femmes, 672 armes toutes qualités confondues et 102 bombes de fabrication artisanale ont été récupérées, 213 Adf capturés, 903 civils ont été libérés parmi lesquels 317 femmes et 300 mineurs », a informé le capitaine Antony Mwalushayi, soulignant que 87 terroristes se sont rendus à la force conjointe Fardc-Updf, dont un commandant qui a été recruté à Rutshuru avec sa famille pour combattre aux cotés des terroristes contre l’armée nationale et la population congolaise.

Le porte-parole de l’opération sukola 1 grand nord a mentionné la collaboration d’une frange de la population qui a permis aux Adf de déjouer les stratégies militaires des Fardc et Updf.

« S’il faut comparer les activités des ADF des années précédentes à celles de 2023, nous dirons que l’ennemi a accéléré la collaboration avec la population pour tenter de déjouer les stratégies militaires des Fardc et Updf qui sont déterminées à pilonner ses bastions », a-t-il expliqué.

Et d’ajouter : « pendant les opérations conjointes Fardc-Updf, nous nous sommes focalisés sur les bastions phares comme Mwalika, à partir d’où l’ennemi se préparait, afin d’attaquer ses positions, mais vite l’ennemi a compris et a changé des méthodes pour s’installer dans la commune rurale de Bulongo sur la RN 4, la route Beni-Kasindi à la recherche des collaborateurs de Butembo, Beni et Kasindi ».

Face à cette situation, le capitaine Antony Mwalushayi a indiqué que la force conjointe Fardc-Updf est allée avec deux méthodes, à savoir démanteler les réseaux des collaborateurs et intensifier les bombardements des zones de repli de l’ennemi, dont Tingi-Tingi.

Il a, à cette occasion, exhorté la population à cesser toute collaboration avec les groupes armés et terroristes afin de privilégier la paix dans le pays.  

« Nous devons faire la paix avec nous-mêmes en regardant de l’avant avant que les autres viennent nous aider », a-t-il dit. ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet