Un mémorandum des femmes contre l’insécurité dans  l’Est de la RDC remis au président du Sénat

Kinshasa 27 oct. 2021 (ACP).- Une forte délégation des femmes des plusieurs structures de la société civile venues des provinces de l’Ituri, du Tanganyika, du Sud-Kivu et du Nord-Kivu, ont remis, mercredi, un mémorandum au président du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo, contre l’insécurité persistante dans leurs entités respectives.

La porte-parole de la délégation, Mme Nelly Lumbulumbu, a déclaré , à l’issue de l’audience qu’elles sont venus à Kinshasa pour faire un plaidoyer auprès des autorités nationales afin que la partie est de la République démocratique du Congo retrouve la paix.

« Nous sommes venues voir le président du Sénat par rapport à l’insécurité que nous vivons au quotidien et nous avons besoin de la paix. Si nous nous sommes  sont unies, c’est pour essayer de faire pression aux autorités. S’il y a moyen, que les stratégies soient revues pour que la paix revienne chez nous. Nous sommes fatiguées avec les massacres », a déclaré devant la presse Mme Nelly Lumbulumbu, porte-parole de la délégation.

Le président de la chambre haute du Parlement, Modeste Bahati, leur a fait part de la volonté du Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, de faire rétablir la paix dans l’est du pays.

Les problèmes de développement de la province de la Tshopo présentés  au président du Sénat

Le président du Sénat, Modeste Bahati a reçu le même jour le gouverneur intérimaire de la province de la Tshopo, Maurice Abibu Sakapela, venu lui présenter les difficultés liées au développement de l’entité placée sous son autorité.

D’après ce chef de l’exécutif provincial, Abibu Sakapela, l’eau potable et l’électricité font défaut dans la province de la Tshopo.

«Nous saisissons l’institution Sénat qui est l’émanation des provinces et autorité budgétaire pour que cette dernière à son tour, plaide auprès du gouvernement central afin que les projets liés à l’eau potable et l’électricité connaissent une réalisation dans un bref délai, selon la vision du Chef de l’État », a indiqué Abibu Sakepela , à l’issue de l’audience.

Le président du Sénat, d’une oreille attentive, a promis de faire un plaidoyer auprès du gouvernement central qui a reçu mission de s’occuper du social de la population. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet