Assemblée provinciale de Kinshasa: suspension de la plénière pour  toilettage du calendrier


Kinshasa, 12 février 2024(ACP).- La session plénière de l’Assemblée provinciale de Kinshasa  en République démocratique du Congo, dirigée par le président du bureau d’âge a été suspendue lundi, afin  d’élaguer les contradictions constatées dans le calendrier des matières  inscrites à l’ordre du jour.

 « Nous sommes intervenus pour demander de suspendre les travaux afin de retravailler le document reprenant les points à l’ordre du jour de la plénière où il y a certaines contradictions dans le calendrier des matières », a déclaré Eliezer Tambwe,  député provincial élu de Ngaliema.

Il a exprimé sa satisfaction de voir le bureau d’âge mettre un accent particulier sur les questions primordiales, tout en attribuant certaines contradictions à l’apprentissage de ce nouveau bureau d’âge.

« Il était tôt d’aborder certaines matières, car il faudrait d’abord commencer par la vérification des documents qui proviendront de la CENI, suivie de la validation des mandats des députés provinciaux siégeant actuellement avec un mandat provisoire, a-t-il dit, avant d’ajouter : « Procéder à la déclaration des membres des regroupements et partis  politiques sur leur appartenance à la majorité ou à l’opposition au sein de l’assemblée provinciale de Kinshasa ainsi qu’à l’examen et l’adoption de la résolution portant création,  composition et désignation  des membres de la commission spéciale ad hoc chargée de la vérification des dossiers,  c’est aller vite en besogne d’autant plus que la validation n’a pas encore eu lieu ».

 De son côté le député provincial Patrick Muyaya, élu de la commune de Bandalungwa,  a affirmé que tout sera fait au niveau de l’APK au cours de leur mandature afin de relever les différents défis de la ville de Kinshasa, au profit de leurs électeurs.

Réagissant aux préoccupations de l’élu de Ngaliema, Eliezer Tambwe relative à la création des commissions, le doyen du bureau d’âge, le député provincial Honoré Amous Mbokoso a indiqué que jusqu’à présent l’organe fonctionne sur base du  règlement intérieur en vigueur qui ne prévoit pas  la création des commissions sur base des circonscriptions électorales,  mais plutôt sur base des filières de chaque député.

Cela étant, a-t-il expliqué, il est établi une fiche remise aux députés, sur laquelle chacun va décliner la filière de sa convenance.

« Nous attendons que la CENI nous fasse parvenir les dossiers de chaque député pour nous permettre de nous imprégner de cela et nous allons assurer le suivi auprès de la CENI à cet effet, afin que les choses aillent vite. C’est une question de prudence pour se mettre à l’abri de toute éventualité d’irrégularité », a-t-il justifié.

« Une fois cette démarche terminée, l’APK se verra en droit de créer les commissions prévues par son règlement intérieur », a rassuré le président du bureau d’âge
Amous Mbokoso.

Il a remercié les députés Tambwe et Muyaya,  pour leur présence  à cette plénière, ainsi que  les autres députés provinciaux. Une trentaine de députés sur 44 membres que compte l’Assemblée provinciale de Kinshasa ont pris part à cette plénière.


ACP/KHM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet