Colloque interdisciplinaire de Ngandanjika : un appel à susciter un leadership responsable

Ngandanjika, 29 octobre 2023 (ACP).- Un leadership responsable doit être suscité pour encourager la culture de la principale recommandation des travaux de la 3ème édition du colloque interdisciplinaire de Ngandanjika, dans la province de Lomami en RDC, a appris l’ACP sur place.

Ces assises ayant regroupé une vingtaine de professeurs d’universités, se sont clôturés samedi dans la soirée au centre culturel Mgr Tharcisse Tshibangu.

Cette recommandation qui cadre avec le thème central des assises, à savoir « la culture de la mort face à la culture de la vie en Afrique noire. Etat des lieux et perspectives d’avenir », appelle l’Afrique noire à entrer dans la modernité tout en gardant l’authenticité africaine et initier les couples à la paternité et maternité responsables par les méthodes naturelles, impliquant ainsi toutes les religions à avoir une même vision à ce sujet.

« Les dix-neuf conférences de ce colloque et les débats qu’elles ont provoqués, nous ont permis de prendre conscience d’une vérité fondamentale : la vie est très sacrée et chaque homme a le devoir d’en être un bénéficiaire et un gardien qui l’aime, qui la comprend et qui la cultive. Et le cham de l’exercice de ce devoir couvre tous les domaines de la vie des hommes, depuis le sein de la mère jusqu’aux entrailles de la tombe », a révélé Mme Samy Ntumba Mutombo, coordonnatrice générale de l’ASBL Projet Ditunga dans son discours de clôture.

Elle a reconnu les difficultés qui accompagnent l’organisation d’une rencontre scientifique en RDC, surtout dans un milieu rural, marquées par le manque des moyens matériels à réunir dans une société appauvrie et où le mécénat est une vertu rare.

Combattre la culture de la mort

            « Projet Ditunga qui existe depuis maintenant 17 ans, n’est rien d’autre qu’une communauté de serviteurs de la vie dans les domaines de la souveraineté alimentaire, de la protection de l’environnement, de la scolarité, de la promotion intégrale de la femme, de l’accompagnement des personnes abandonnées », a expliqué la coordonnatrice générale de cette structure de développement qui a accueilli une centaine de participants à ce colloque.

Les participants à ce colloque sont tous tombés d’accord qu’il faille combattre, par l’entremise des intellectuels en leur qualité de sentinelle de la culture africaine, la culture de la mort qui est un ensemble des pratiques, comportements et actes, mentalité ou esprit qui poussent à détruire la vie de l’embryon jusqu’à la vieillesse.

« J’invite la population à capitaliser les connaissances acquises en vue d’en faire bon usage et le rends hommage au Président de la République démocratique du Congo qui fournit des efforts héroïques pour la paix dans notre pays. Je déclare ainsi clos les travaux de la 3ème édition du colloque interdisciplinaire de Ngandanjika », c’est en ces termes que s’est exprimé M. Martin Mpoyi, administrateur assistant du territoire  de Ngandanjika. 

Le quatrième colloque aura lieu du 25 au 27 octobre 2024 à Ngandanjika, et aura pour thème « Etre noir. Le problème, ses implications et son avenir ».

 ACP/CL

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet