EPST : l’intersyndicale de Tanganyika favorable à la consolidation des acquis du ministère

Kinshasa, 02 février 2024 (ACP).-  Le Syndicat national des enseignants catholiques (Synecat) et l’Intersyndicale de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) de la province du Tanganyika, ont soutenu les acquis de leur ministère de tutelle, dans une déclaration dont une copie est parvenue à l’ACP jeudi.

« Des enseignants sont concernés sur la consolidation des acquis et la préparation de la mise en œuvre de la gratuité dans sa deuxième phase », a fait savoir  le Prosec du Synecat/Tanganyika et porte-parole de l’intersyndicale provinciale de l’EPST, à Kalemie, Bruno Jibikilay.

« Nous n’accepterons pas donc cette distraction mise en scène par les ennemis de la République, et de la réussite du second mandat du chef de l’État« , a-t-il fait savoir, faisant allusion à certains inspecteurs véreux de l’Inspection générale des Finances,  créant  un climat malsain, préjudiciant ainsi la préparation de la paie pour le mois d’avril prochain.

« Nous mettons donc en garde, tous ces détracteurs et leurs complices. Ces manœuvres ne vont en aucun cas déstabiliser notre détermination à lutter pour l’avenir meilleur de l’enseignant congolais, pour qui nous portons la voix« , ont-ils soutenu, rappelant que c’est depuis plus de trois ans que les intervenants à l’ENAFEP n’ont bénéficié d’aucun fond du Trésor public.

À travers ce message ces syndicalistes ont dénoncé la confiscation  sans qualités des biens privés et autres documents d’un service du ministère de l’EPST. « Ce comportement frise le manque de respect; car, ils ont produit ce spectacle honteux dans la cour du ministère », ont-ils déploré.

En clair, le Synecat de la province du Tanganyika et l’intersyndicale de l’EPST -Enseignement Primaire, Secondaire et Technique- met en garde tous ceux qu’ils qualifient des détracteurs et complices responsables des perturbations des enseignements dans leur sous-secteur.

Selon le communicateur de l’EPST, Cadet Ndanga, trois inspecteurs véreux de l’Inspection générale des Finances en mission, ont confisqué des objets privés du comptable public dont une somme des 1300 dollars et 200 euros sans raison valable. 

Selon Cadet Ndanga, cette mission n’a pas raison d’être dans la mesure où les frais de fonctionnement des écoles et de la prime de la gratuité ne sont pas mis à la disposition de la DINACOPE qui ne se limite qu’à préparer la paie des enseignants en envoyant  aux ministère des finances et du budget les listings de paie des enseignants ainsi que la prime de la gratuité qui sont versée par les banques commerciales aux chefs d’établissements. ACP/Kayu 

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet