Haut-Katanga : les entreprises de Lubumbashi appelées à se faire identifier (Division provinciale de la Prévoyance sociale)

Lubumbashi, 1er avril 2024 (ACP).- Les entreprises de Lubumbashi, province du Haut-Katanga, au Sud-est de la RDC, ont été appelées à se faire identifier à la Division provinciale de la prévoyance sociale pour un meilleur encadrement des employeurs et des employés, a appris l’ACP lundi de source administrative.

« Les employeurs tout comme les employés méritent d’être encadrés par la Division de la Prévoyance sociale en ce qui concerne tout le mécanisme lié  à la santé et la protection sur le lieu du travail », a annoncé la cheffe de bureau action sanitaire et sociale à la Division provinciale de la Prévoyance sociale du Haut-Katanga, Myriam Soki Benankazi, dans exposé, à l’intention des femmes, dans le cadre des activités du mois leur dédié, organisées au bureau de la Fonction publique à Lubumbashi.

« Placé sous le thème ‘’femmes et filles  devant la protection sociale’’, cet exposé a pour objectif de réunir les femmes de toutes les divisions en vue de partager les connaissances sur la prévoyance sociale », a-t-elle souligné.

Myriam Soki Benankazi a précisé que : «à travers nos services, nous guidons l’employeur à la caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) pour obtenir le numéro d’affiliation et l’employé pour avoir le numéro d’immatriculation et des cotisations mensuelles selon les branches des prestations familiales,  des risques professionnelles et de pension».

A cet effet, elle a invité tous les employés  à signer le contrat de travail avec leurs employeurs respectifs en vue de garantir leur travail au sein des  entreprises.

« La dimension genre et la politique de la parité prônée par le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, est une réalité sur laquelle le monde du travail  congolais doit veiller pour éradiquer les harcèlements et les violences sexuelles que subissent les femmes dans les milieux professionnels et vivre dans un pays paritaire où la femme et l’homme vont  travailler  sans complexe, contribuant ainsi au développement du pays», a insisté Myriam Soki Benankazi, avant de signaler que la prévoyance sociale lutte également contre des pires formes de travail des enfants. ACP/ODM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet