Kasaï Central : prise en compte des droits des personnes vivant avec handicap, une structure s’en félicite

Kananga, 1er avril 2024 (ACP).- Une structure de défense des droits de l’homme à Kananga, centre de la RDC, a accueilli avec satisfaction le décret du premier ministre sur la prise en compte des droits des personnes vivant avec handicap, a appris l’ACP lundi de la société civile.

« C’est avec satisfaction que le Réseau provincial de défense des personnes handicapées pour le développement (REPROFAD) a salué, la promulgation de ce texte légal, accordant des avantages aux personnes vivant avec handicap d’être représentées dans les différentes institutions publiques en République démocratique du Congo », a indiqué le président de cette organisation, David  Lumbala.

Et de noter : « nous sommes encouragés de voir ce décret-loi qui fixe le taux de représentation des personnes handicapées et autres personnes vulnérables au sein des institutions ».

Selon lui, la balle est maintenant dans le camp des animateurs des institutions de mettre en application ces instructions officielles en vue de valoriser cette catégorie de personnes longtemps marginalisée.

« Il est de notre devoir maintenant de vulgariser ces textes auprès de la population cible et mener des plaidoyers au niveau des décideurs pour leur implication dans la politique de non-discrimination sociale », a souligné M. David Lumbala, avant d’insister sur la nécessité de tenir compte des compétences et des aptitudes de chaque personne dans l’intérêt des personnes vivant avec handicap.

En date du 03 mars 2024, le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kienge a signé le décret n°24/22 fixant les modalités d’application de la représentation des personnes vivant avec handicap et autre vulnérables au sein des institutions publiques et privées. ACP/ODM/KHM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet