Kimpese: le verdict du procès des présumés meurtriers d’un policier renvoyé au 27 mars  

Kimpese, 22 mars 2024 (ACP).- Le Tribunal de Grande Instance  de Mbanza-Ngungu, siégeant en matière répressive au premier degré a renvoyé, jeudi,  au 27 mars prochain, le verdict du procès de l’affaire opposant le ministère public aux présumés meurtriers d’un policier, en janvier dernier, a appris vendredi l’ACP de source judiciaire.

« Ces présumés meurtriers ont été arrêtés lors des échauffourées du 28  au 31  janvier dernier à Kimpese, actuellement incarcérés à Mbanza-Ngungu, mais l’audience foraine a été organisée à Kimpese, le lieu du meurtre. Le verdict de ce procès est renvoyé au 27 mars 2924 », a indiqué la source, à l’issue de l’audience foraine organisée à Kimpese,  dans cette agglomération du sud-ouest de la République démocratique du Congo.

Accusé d’avoir tué le policier à coups des pierres, le présumé meurtrier a nié en bloc toutes les accusations portées contre lui, et a clamé son innocence.

L’audience foraine s’est déroulée en présence du premier président de la Cour d’Appel du Kongo Central, Kali Bekanga, et de la présidente du tribunal de Grande Instance de Mbanza-Ngungu, Mme Cécile Ntumba Mwanza.

Des échauffourées ont eu lieu en janvier dernier à Kimpese, suite à un appel à une ville morte, lancé par une Asbl locale qui dénonçait la recrudescence de l’insécurité dans cette agglomération du territoire de Songololo, dans la province du Kongo Central.

Selon une commission dépêchée par le gouvernement central, 7 personnes dont 4 civils et 3 policiers avaient perdu la vie, suite à ces incidents et 19 personnes dont 4 policiers et 15 civils avaient été blessées.

ACP/C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet