Kinshasa : les élus provinciaux inspectent la voirie dans des communes

Kinshasa,  25 mars 2024 (ACP)-Une dizaine de députés provinciaux de la Ville de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, ont effectué, samedi une visite d’itinérance dans les communes de Lingwala, Kinshasa et  Barumbu pour inspecter l’état des routes en vue de palper les réalités sur le plan infrastructures et sécuritaire.

«Cette descente s’inscrit dans le cadre de la série d’itinérance que nous avons commencée depuis le week-end dernier par les communes de Mont Ngafula et Matete. C’est surtout dans le cadre de l’exercice parlementaire que nous les députés de Kinshasa réunis comme un seul homme, avons pris cette initiative en vue de palper du doigt les réalités de la situation sur le plan des infrastructures et de la sécurité », a déclaré Bob Amisso, député de Barumbu. 

Et d’ajouter : « Ce sont des problèmes que nous connaissons. Notre objectif est de constituer un cahier des charges qui sera soumis au prochain gouverneur de Kinshasa pour son appréciation et voir comment l’exécuter dans les cents premiers jours de son entrée en fonction.  Il était important que la population qui nous a votés lors des élections, sache que nous serons avec elle à chaque fois qu’il y a un problème. Nous allons nous battre afin qu’il y ait un changement par rapport à nos routes qui sont dans un état de délabrement très avancées».

Hormis la situation de la voirie urbaine, les élus de Kinshasa se sont également penchés sur les problèmes liés à la salubrité et la sécurité dans les différents quartiers de ces communes.  

Bientôt un cahier de charge pour le prochain gouverneur

Vue de l’état de délabrement de la voirie de la commune de Barumbu

Pour le député de Lingwala, Jésus Noël Sheke, cette tournée d’inspection va se poursuivre dans d’autres communes de la Capitale.

 « Nous sommes tous mis ensemble pour descendre dans nos communes respectives où chacun a été élu pour faire leconstat réel de la situation  dans les 24 communes. Notre objectif est deparler d’une même voix afin de mettre en place un cahier de charge qui va constituer  la Bible des urgences du prochain gouvernement provincial »,a–t-il indiqué.

 Et de poursuivre : « Nous voulons faire les choses autrement. Au-delà de nos regroupements ou partis politiques ainsi que de nos appartenances tribales ou nos communes respectives, les élus de Kinshasa se décident de s’unir  pour trouver des solutions de manière collective aux problèmes qui se posent à Kinshasa. Le gouverneur qui viendra trouvera déjà la voie balisée et les élus débout en attendant son arrivée pour l’accompagner pour trouver des solutions rapides et durables aux problèmes des kinoises et kinois qui nous ont élu ». 

Présent aux côtés de ses collègues, le député provincial de la commune de Bandalungwa, Jared Phanzu a exprimé aussi sa désolation au terme de cette visite.

 « Je  pense que la capitale de la République Démocratique du Congo ne mérite pas sa robe actuelle. Elle doit se vêtir d’une belle robe qui correspond à sa taille en Afrique. Nous attendons aussi le tour de notre commune pour accueillir à bras ouvert les collègues et visiter les 8 quartiers de Bandalungwa», a-t-il affirmé.

Les élus de la capitale ont entamé leur ronde à Lingwala, puis Kinshasa pour chuter à  Barumbu où ils ont visité tour à tour les routes Bokassa, Kabambare, Kasaï, Croix-Rouge ainsi que d’autres grandes avenues et directions principales telles que Bas Congo, Kongolo, Kabalo et Kabambare ‘‘belgicain’’ qui sont totalement impraticables. Accompagnée par le bourgmestre de cette commune, la délégation parlementaire a bouclé sa tournée dans l’avenue Luapula où un motocycliste a été tué par les bandits à main armée après lui avoir ravi sa moto-taxi.

La population des trois communes a salué cette initiative des députés de Kinshasa et  a souhaité que cela se poursuive jusqu’à la fin de leur mandat. 

« C’est la première fois que nous voyons nos élus provinciaux dans nos quartiers pour se renseigner sur la situation dans laquelle nous vivons. C’est ça le travail d’un député. Ils ont vu et entendu. Nos préoccupations. Nous les encourageons à maintenir cet élan de solidarité entre parlementaires pour le bien-être de la population. Nous voulons que l’initiative soit pérenne », a témoigné Bernadette Mambele, habitante de l’avenue Luapula.  

« En ce qui nous concerne à Barumbu, nous sommes confrontés à trois problèmes majeurs : l’insécurité grandissante, les routes sont abîmées et le manque d’électricité  qui est aussi à la base de la criminalité.  A partir de 20h, les kuluna (bandit) opèrent dans nos avenues. Un motocycliste a été abattu devant notre parcelle alors qu’il faisait encore 21h passé. Je pense que la situation est similaire partout à Kinshasa avec les kuluna qui nous traumatisent jour et nuit. Nous avons besoin d’un poste de la police ici à Luapula», a-t-elle conclu.

Ont pris part à la descente entre autres, Martine Diyabanza de Matete, Socrates  Mubenga de Mont -Ngafula, Jared  Panzu de Bandalungwa, Jésus-Noel Sheke de Lingwala, Bob Amisso de Barumbu, Daniel Iyeli de Ngaliema, Shacob Constantin de N’djili, Jacques Tembele et Edith Kanefu de Limete, Jack Mabaya de Mont- Ngafula, Germaine Tshinyama de Ngaliema, Olivier Niangi de Kinseso, André Nkongolo, Aubin Mukanu de Mont -Ngafula, Mao Ntuene de Selembao et Paty Mubengaie de Kimbanseke.  ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet