Kongo Central : les filles de Matadi exhortées à l’apprentissage des métiers pour leur autonomisation

Matadi, 11 mars 2024 (ACP).- Les filles de la ville portuaire de Matadi, Sud-ouest de la République démocratique du Congo, ont été exhortées à l’apprentissage des petits métiers pour leur autonomisation et les épargner des actes d’antivaleur, lors d’une matinée organisée lundi par l’Asbl Sarah Tulenge.

« Toute jeune fille doit être capable de prendre soins d’elle-même et de sa famille, d’augmenter son revenu potentiel, de devenir une citoyenne active à part entière et agent du développement, notamment par l’apprentissage des petits métiers pour assurer son autonomie », a déclaré M. Nixon Bola, coordonnateur de l’Asbl Sarah Tulenge.

« J’ai commencé par la formation des métiers par-ci et par-là, ensuite j’ai encadré les femmes vulnérables, les veuves et les filles mères. Mais bien avant, j’avais créé une ONG qui s’occupait de l’alphabétisation des enfants démunis. Notre salle d’apprentissage était une petite paillote.  Ça n’a pas été facile, mais ce qu’il faut retenir, c’est qu’il faut être perspicace et persévérante. Être jeune fille n’est pas une faiblesse », a rappelé la fondatrice de l’Asbl.

D’autres intervenants ont exhorté les jeunes filles à faire connaître leurs points de vue et leurs besoins spécifiques pour atteindre leur autonomisation et aussi garantir l’égalité des sexes. ACP/ODM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet