Le ministre des Droits humains préconise le désengorgement de la prison centrale de Matadi

Matadi, 15 juin 2021 (ACP)-. Le ministre des Droits humains, Fabrice Puela, en séjour à Matadi, a préconisé le désengorgement de la prison centrale de cette ville, lors d’une visite qu’il a effectuée lundi dans les installations de cette maison carcérale, en vue de s’imprégner des conditions des détenus.

« Il est important, en cette période de la 3ème vague de la pandémie de corona virus, qu’on puisse désengorger les prisons par voie notamment de liberté conditionnelle, provisoire ou par grâce présidentielle « , a déclaré le ministre des droits humains qui a stigmatisé les conditions d’hébergement des prisonniers  qu’il a rencontrés dans cette maison pénitentiaire, au vu de sa capacité d’accueil initiale de 150 détenus contre plus de 600 détenus qu’elle héberge aujourd’hui.

Fabrice Puela a appelé les autorités provinciales à se souvenir de cette institution pénitentiaire de la province car, a-t-il noté, la gestion de prison est un domaine de collaboration des gouvernements national et provincial, avant d’inviter les hommes de bonne volonté à venir en aide aux prisonniers.

Le ministre des droits humains a en fin appelé les détenus à la bonne morale et à ne plus se faire récidivistes après  leur libération et a promis une amélioration des conditions carcérales dans la mesure du possible. ACP/Zng/KJI/Thd

 

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet