Mai Ndombe : Révision du contrat pour la reprise de la construction de la chaussée rigide à Inongo

Inongo, 03 mai 2024 (ACP).- Le contrat entre la société Adi Construct et les financiers pour la construction de la chaussée rigide sur le  boulevard Ritha Bola à Inongo, chef-lieu de la province du Maï-Ndombe dans le sud-ouest de la République démocratique du Congo a été révisé pour permettre la reprise des travaux inachevés, a appris vendredi l’A CP de sources administratives. 

« Le problème était qu’il y a eu d’autres choses qui n’ont pas été prises en compte par l’entreprise qui avait mené les études. Et  quand nous sommes venus, nous avons voulu adapté le projet par rapport aux réalités du terrain. Je peux vous dire que le projet prévoyait seulement 1.423 mètres de caniveau, donc le caniveau se limitait juste là où nous avons limité le béton or on doit évacuer les eaux jusqu’au lac ce qui  nécessite de construire des guichets souterrains et  les dissipateurs pour les eaux jusqu’au lac, ce n’était pas contracté. Il y a aussi les caniveaux qui recueillent les eaux des avenues pour les faire entrer dans le caniveau, ce  n’était pas non plus  contracté. Il y a encore le problème de linéaires, normalement le projet prévoyait 1.423 mètres, mais quand nous avons revisité, remesurer le projet, nous nous sommes rendus compte que les travaux étaient pour 1.500 mètres au lieu de 1.423. Donc, c’est tout ça qui a poussé à des réunions sérieuses et la  révision du contrat », a déclaré l’Ir Reagan Bonzeke, chef de chantier de l’entreprise Adi Construct.

« On avait eu un petit problème au niveau de BCECO par rapport au plan qui était un peu différent de l’exécution. Ce qui nous a poussés à avoir des réunions très sérieuses pour harmoniser et puis avoir aussi la solution par rapport au projet actualisé. Et comme c’est fini, c’est pour ça que nous sommes rentrés pour continuer ce qu’on avait laissé inachevé », a renchéri Ir Bonzeke.

Il a, par ailleurs, indiqué que les travaux sont accélérés et que si tout va normalement sans d’autres contraintes, la chaussée sera achevée dans deux mois et deux semaines. « Depuis que nous sommes là, nous continuons avec la chaussée, on a quand-même accéléré  et s’il y a des gens qui peuvent passer, ils vont constater que dans une semaine on a fait déjà des linéaires de 300 mètres de couches de roulement, donc on a quand-même accéléré. Si tout va bien, s’il n’y a eu d’empêchement et s’il n’y a pas eu problème de rupture de carburant ni de ciments, dans deux mois et deux semaines on peut finir tout », a-t-il dit.  ACP/Kayu            

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet