Maniema : l’absence de la police nationale déplorée au quartier Basoko à Kindu

Kindu 8 février 2024 (ACP).- L’absence de poste de la police au quartier Basoko dans la commune Kasuku, à Kindu, chef-lieu de la province du Maniema, en RDCongo, a été déplorée par les habitants victimes des exactions et autres  tortures physiques et morales perpétrés par des jeunes délinquants à la solde des acteurs politiques.

«L’absence d’éléments de la Police nationale congolaise dans cette partie de la ville inquiète. Des jeunes délinquants, organisés dans une association à la solde d’un acteur politique bien identifié, s’adonnent à des exactions multiformes allant jusqu’à des atteintes à l’intégrité physique des pauvres habitants, principalement des jeunes femmes qui se voient arracher qui un téléphone, qui des bijoux, qui un pagne, sans la moindre inquiétude des services de maintien de l’ordre », a fustigé, jeudi, le chef du quartier, Faray Kalombo.

C’est dans ce contexte qu’il en a appelé à la responsabilité sociétale des députés provinciaux nouvellement élus par rapport à leurs promesses de campagne, en s’impliquant dans la sécurisation des habitants de Kindu, en général, et en particulier du quartier Basoko caractérisé par le trouble au quotidien entretenu par des jeunes délinquants non autrement identifiés.

ACP/C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet