Mbuji-Mayi : un étudiant en médecine exclu d’une université pour faux en écriture

Mbuji-Mayi, 12 mai 2024 (ACP). – Un étudiant de quatrième doctorat en médecine de l’Université officielle de Mbuji-Mayi (UOM), a été exclu définitivement de cette institution d’Enseignement supérieur et Universitaire (ESU), sur décision du recteur, pour faux en écriture, a appris samedi l’ACP des autorités académiques.

« Il est reproché à l’étudiant Josué Mbuyi Ngoyi d’avoir obtenu son inscription en premier doctorat, au cours de l’année académique 2021-2022, avec de faux relevés de côtes du cycle de graduat de l’Université de Kananga. Invité à s’exprimer sur procès-verbal, il est passé aux aveux et a été exclu définitivement de l’UOM et mis à la disposition de la justice », a rapporté la décision signée par l’abbé recteur, le professeur Apollinaire Cibaka Cikongo.

« Ayant reçu le signalement de ce cas de fraude, le comité de gestion de l’UOM avait écrit, le 22 avril 2024, à l’Université de Kananga, pour vérifier l’authenticité des relevés de côtes du cycle de graduat présentés par l’étudiant fraudeur. En réponse à cette demande, le secrétaire général académique de cette université avait affirmé que le nommé Mbuyi Ngoyi Josué n’a jamais été inscrit comme étudiant dans son établissement et que les relevés en question étaient faux », a motivé le recteur de l’UOM dans sa décision.

Cette décision du recteur abbé Apollinaire Cibaka Cikongo s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la mobilité interuniversitaire frauduleuse des étudiants, et vient confirmer la volonté du comité de gestion de l’UOM à combattre toute forme d’antivaleurs dans le milieu universitaire, signale-t-on.

ACP/C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet