Nord-Kivu : bientôt une classe de réservistes issues des universités

Goma, 31 octobre 2023 (ACP).- Un recrutement des jeunes étudiants appelés incessamment à suivre la formation militaire à Kisangani, est envisagée au sein des établissements de l’enseignement supérieur et universitaire de Goma,  sur instruction du ministre de tutelle, a annoncé ce lundi le président de l’ESU-Goma.

« Il m’a instruit, en ma qualité de président de la conférence provinciale des chefs d’établissements, de procéder à l’enregistrement de 150 étudiants qui, dans quelques matins, vont etre envoyés à Kisangani par le Gouvernement central,  pour une formation patriotique les préparant, pour ceux qui le voudront, à la formation militaire », a informé le Pr Muhindo Mughanda et président de la Conférence des chefs d’établissements d’enseignement superieur et universitaire, ESU-Goma, en marge de la cérémonie de clôture de l’année académique de cette université publique le recteur de l’UNIGOM.

Le recteur l’a dit après avoir épinglé les difficultés d’ordre sécuritaire qui ont impacté le cours normal de l’année académique car certains étudiants n’ont pas su terminer l’année et d’autres n’ont pas même ouvert l’année académique suite à la guerre d’agression imposée à la RDC par le Rwanda sous couvert du M23.


« L’année académique 2022-2023 a été solennellement lancée alors que les territoires de Masisi, Rutshuru et partiellement celui de Nyiragongo étaient occupés par les forces rebelles du M23 appuyées par le Rwanda.

Les routes menant vers Masisi et Rutshuru étaient fermées et la peur que la ville de Goma soit assiégée, était là. Cette année académique avait commencé sous ce contexte et vient de se terminer dans ce même contexte. Si nous avons fini cette année académique, c’est pareil à un miracle et ce miracle oblige aussi une reconnaissance au chef de l’Etat,  » a-t-il évoqué tout en réitérant sa reconnaissance au ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire qui a été en avant avec une contribution pour la sécurisation de la zone Est de la RDC.

 « Si la loi de la réserve militaire est sortie, la contribution de Nzangi Butondo est manifeste, » a-t-il renchéri.

La formation militaire pour les étudiants finissant leur parcours académique pourrait être une réalité dans les jours prochains et le pays pourrait se doter d’une classe de réservistes biens formés comme les veulent les autorités du pays. ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet