Sud-Kivu : des victimes des inondations de Ruzizi à Panzi reclame une assistance

Bukavu, 14 mars 2024 (ACP).- Des victimes de la montée des eaux de la rivière Ruzizi au quartier Panzi à Bukavu au Sud-Kivu en République démocratique du Congo, ont réclamé une assistance aussi bien du gouvernement congolais que des humanitaires, a appris l’ACP, jeudi, lors d’un entretien.

«Nous  sommes une centaine des familles aujourd’hui sans abri et sans assistance après que les eaux de la rivière Ruzizi nous ait privés de tous nos biens. Nous avons besoin d’une assistance urgente de la part des humanitaires et du gouvernement», ont déclaré certaines victimes de cette montée des eaux de la rivière Ruzizi.

Selon ces victimes, depuis la première montée des eaux de la Ruzizi, il y a deux semaines, suivie de  cette dernière qui date de lundi dernier, elles n’ont jamais reçu une assistance de qui que ce soit.

«Nous sommes abandonnés à nous-mêmes. Nous manquons de quoi manger, de quoi nous vêtir. Nos enfants ne vont plus à l’école», ont  indiqué les victimes qui disent avoir construit leurs maisons en respectant les dix mètres de rives.

Le chef de quartier Panzi, Emile  Bahati Bashaga  contacté, reconnait que jusqu’à présent les victimes sont encore sans assistance et que le bilan définitif ne pourra être donné que quand il y aura une diminution de niveau d’eau.

«Nous sommes en train d’identifier d’abord toutes les victimes, après quoi nous allons faire rapport à la hiérarchie et aux partenaires pour une éventuelle aide», a dit le chef Emile Bashaga qui encourage toutes les bonnes volontés à assister  les victimes identifiées.

En l’espace de deux semaines, des maisons sur l’avenue Ruzizi 2 et 3 au quartier Panzi, ont été englouties à deux reprises de suite d’un éboulement d’une colline du Rwanda, allant jusqu’à bloquer la coulée normale des eaux de la rivière. ACP/C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet