Sud-Kivu : deux cas suspects de Monkeypox signalés à Kamanyola

Kamanyola, 06 avril 2024 (ACP). – Deux cas suspects de la variole du singe appelée Monkeypox, ont été signalés samedi à l’hôpital général de référence Saint Joseph de Kamanyola, territoire de Walungu au Sud-Kivu dans l’Est de la République démocratique du Congo, a appris l’ACP de source médicale.  

« Nous investiguons à partir de cet après-midi sur deux cas présentant des symptômes de la variole du singe. C’est un jeune garçon et une maman venus de la localité de Migina. Ces patients se sont présentés visiblement avec des galles sur tout leur corps. C’est évident que ça soit cette épidémie. Nous allons faire la filature de leur parcours et nous allons le mettre en quarantaine en attendant toutes révélations du laboratoire», a déclaré le Dr. Charles Masiya, médecin directeur de l’hôpital Saint Joseph de Kamanyola.

Et d’ajouter que : « nous demandons d’avance à la population de garder les mesures barrières contre cette autre épidémie qui vient de s’identifier dans notre milieu. Entre temps, nous allons saisir nos instances supérieures pour plus de précautions et des prises en charge spéciale afin de prévenir tout débordement lié à la contamination», a-t-il indiqué

Signalons que Kamanyola fait face actuellement à une autre épidémie notamment la conjonctivite. Au carrefour des frontières entre le Rwanda et le Burundi, la résurgence de plusieurs maladies d’origine contagieuse sont susceptibles à Kamanyola. Les vecteurs de transmission sont identifiés à plusieurs niveaux, entre temps le respect personnelle de mesures barrières reste une urgence.

ACP/KHM/KKP

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet