Tshopo : la collaboration de la police sollicitée pour décourager la pêche illicite

Kisangani, 23 mars 2024 (ACP).- La collaboration de la Police nationale congolaise (PNC) a été sollicitée samedi, pour décourager la pêche illicite dans la ville de Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo (Nord-est de la République démocratique du Congo), au cours d’un entretien.

« La division provinciale des pêches et élevages sollicite une collaboration étroite avec la Police nationale congolaise (PNC) et les marins, en vue de décourager toute pêche illicite dans la province de la Tshopo (…) », a déclaré Ir Dieudonné Liyeye Balonga, chef de division des pêches et élevages de la Tshopo.

« Si la production halieutique est au rabais aujourd’hui dans la province de la Tshopo, c’est parce que les jeunes gens qui sont à la recherche des poissons pour la survie, utilisent librement les instruments contre-indiqués notamment la moustiquaire, les produits et les plantes toxiques jusque dans des zones de frayeur pourtant censées être protégées », a ajouté Ir Liyeye.

Il a, à cet effet, déploré l’enclavement des territoires de Basoko et de Yauma réputés dans le ravitaillement de la ville de Kisangani en poissons frais depuis des années.

« Nous avons des lois portant sur la réglementation des pêches en RDC, mais malheureusement, trainent encore au niveau du parlement. Le vote rapide de ces lois permettra que nous ayons un calendrier des activités annuaires des pêches. Il va également permettre la régénération des poissons dans les eaux comme c’est le cas pour les gibiers à poils et à plumes », a-t-il souligné.

ACP/KKP

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet