Afrique : diminution de 31% de cas de poliomyélite en 12 mois (Directrice de l’OMS pour l’Afrique)

Kinshasa, 24 octobre 2023 (ACP).- Une diminution de 31 % du nombre de cas de poliomyélite recensés ces 12 derniers mois dans la Région Afrique de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a appris l’ACP mardi d’un document de cette agence onusienne à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la poliomyélite 2023.

« A la fin du mois de septembre 2022, les données faisaient état de 438 cas de poliomyélite dus à un poliovirus circulant, contre un total de 304 cas signalés à la même période en 2023, ce qui équivaut à une diminution de 31 % du nombre de cas de poliomyélite recensés ces 12 derniers mois », a déclaré le Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique ajoutant : « Bien qu’admettant que le moindre cas de poliomyélite représente un cas de trop, il convient de souligner que l’on a enregistré une diminution du nombre de cas de poliomyélite détectés cette année dans notre Région ».

Selon le Dr Matshidiso, aucun cas de poliovirus sauvage n’a été signalé dans cette région depuis plus d’un an et ces résultats sont porteurs d’espoir quant à la possibilité pour la Région africaine de mettre fin à la circulation du poliovirus, concrétisant ainsi l’objectif mondial d’éradication de la poliomyélite.

Le poliovirus circule encore dans 21 pays

« Cela dit, au stade où nous en sommes, nous ne pouvons pas nous reposer sur nos lauriers, car en ce moment même, 21 pays de la Région africaine font face à des flambées épidémiques dues à des poliovirus circulants. Certaines de ces flambées ont touché des régions, où la circulation de poliovirus n’avait pas été observée depuis des décennies », a-t-elle expliqué, rappelant que la pandémie de maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) avait également entraîné des répercussions néfastes sur la lutte contre la poliomyélite avec une diminution de l’immunité de la population et la résurgence de certains types de poliovirus.

Pour faire face à ce problème, a-t-elle indiqué, les États Membres signalent rapidement les situations d’urgence sanitaire, de même que les cas de poliomyélite et d’autres maladies, lors des flambées épidémiques, et y apportent une réponse adéquate.

Ensemble, avançons dans cette voie : tâchons dans un premier temps de renforcer la surveillance, en deuxième lieu, d’élargir la portée et l’envergure de notre riposte et enfin, de maintenir notre dévouement et notre engagement envers l’effort d’éradication.

C’est ainsi que nous sommes parvenus à éradiquer le poliovirus sauvage en Afrique lorsque, le 25 août 2020, la Commission régionale de certification de l’éradication de la poliomyélite en Afrique a déclaré l’Afrique exempte de poliovirus sauvage autochtone de type 1, a-t-elle rappelé.

Lutte contre la poliomyélite en RDC

En République démocratique du Congo, le ministère de la Santé publique, hygiène et prévention (MSPHP), avec ses différents partenaires, avait lancé, au mois d’août, une campagne nationale de vaccination contre la poliomyélite dans quinze provinces du deuxième , à savoir : Bas-Uélé, Haut-Katanga, Haut-Lomami, Haut-Uélé, Ituri, Kasaï Central, Kasaï Oriental, Lomami, Lualaba, Maniema, Nord-Kivu, Sankuru, Sud-Kivu, Tanganyika et Tshopo).

Cette campagne ciblait l’ensemble de 23 millions d’enfants âgés de 0 à 59 mois afin de les protéger du poliovirus à travers le pays. Cette phase suit après celle du tout premier tour des Journées nationales de vaccination (JNV) qui ont eu lieu du 27 au 29 juillet derniers dans les onze premières provinces du pays, permettant de couvrir ainsi l’ensemble des 26 provinces de la RDC. ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet