La malbouffe expose au surpoids et à l’obésité (un diététicien)

Kinshasa, 18 décembre 2023 (ACP). – La malbouffe est directement incriminée dans l’augmentation du surpoids et de l’obésité, notamment chez les plus jeunes, a-t-on appris lundi de source médicale à Kinshasa en République démocratique du Congo (RDC).

« La malbouffe qui est une alimentation riche en produits transformés et ultra-transformés expose directement au surpoids et à l’obésité, précisément chez les plus jeunes. Elle doit par conséquent, être particulièrement limitée pour les personnes au régime, qui souhaitent perdre du poids », a déclaré le Dr Marcel Mukanya, nutritionniste-diététicien des hôpitaux de Kinshasa.

« Les Burgers en soi ne sont pas mauvais, le problème est au fait qu’ils soient préparés avec des produits très transformés, remplis d’additifs alimentaires et de mauvaise qualité nutritive. Ce qui les rendent de plus en plus pauvres en produits frais », a-t-il enchéri.

Il a fait savoir que depuis quelques dizaines d’années, le surpoids et l’obésité progressent, et avec eux les maladies qui y sont liées, telles que les maladies cardiovasculaires, le diabète et les cancers.

« Ces aliments, appelés ‘’calories vides’’ sont riches en sucre, en matière gras et en sel, mais pauvres en micronutriments essentiels et en fibres. Ils sont remplis des compléments alimentaires et d’arômes susceptibles, à forte dose de favoriser le risque de survenue de cancers, de maladies cardiovasculaires, de diabète et d’obésité », a précisé le nutritionniste.

Et de souligner : « plus notre alimentation en contient, plus nous risquons de souffrir de carences en vitamines et en minéraux, dont on connait l’importance dans la prévention de nombreux cancers, maladies chroniques et métaboliques ».

Le Dr Mukanya a indiqué que l’exposition des enfants à la malbouffe et aux boissons sucrées est associée à l’augmentation alarmante de l’obésité. Ce dernier réduit le nombre d’années de vie en bonne santé.

En cas d’obésité, a-t-il conseillé, il est recommandé de faire intervenir des spécialistes pour une bonne prise en charge. Il n’est pas question d’essayer de se faire soigner avec un régime lu dans un magazine ou dans les réseaux sociaux. ACP/KHM/KKP

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet