Les capacités de 20 défenseurs des politiques de lutte antitabac renforcées à Kinshasa

Kinshasa, 17 mars 2023 (ACP).- Les capacités de 20 défenseurs des politiques de lutte antitabac en RDC, membres de l’ONGD  Initiative Locale pour le Développement Intégré (ILDI-ONGD), une organisation de la société civile congolaise membre du Réseau Africain pour la Justice Fiscale (TJNA), ont été renforcées mardi à Kinshasa, au cours d’un atelier de formation organisé par cette ONGD.

« Notre structure entend former en son sein des défenseurs des politiques de lutte antitabac en RDC et les outiller sur les méfaits et la toxicité du tabac », a déclaré à la presse le manager du projet « Plaidoyer fiscal sur le tabac en RDC », Godefroid Mboyo.

La mise en œuvre de ces politiques nationales est souvent butée à plusieurs pesanteurs parmi lesquelles l’ingérence de l’industrie du tabac, le commerce illicite du tabac, la faible augmentation des « taxes tabac », a t-il déploré.

Selon Godefroid Mboyo, par son rôle essentiel reconnu par la Convention-Cadre de l’Organisation Mondiale de la Santé pour la lutte antitabac (CCLAT) et les lois de la RDC, la société civile de lutte antitabac et autres toxicomanies se veut contributrice à l’amélioration des conditions de vie des populations par des plaidoyers qu’elle fait auprès des décideurs politiques et peut aussi apporter sa pierre à l’élaboration des politiques pour résoudre les problèmes qui se posent dans la communauté.

Ainsi, a-t-il fait savoir, dans le but de promouvoir une organisation capable d’influer sur les différentes décisions politiques, économiques et fiscales sur le tabac et de constituer un véritable contrepoids social, le renforcement des capacités des membres de l’ILDI s’avère nécessaire.

Dans son exposé, le pharmacien Mputu Malolo, assistant du Pr Ndelo-di-Phanzu de l’université de Kinshasa (UNIKIN)s, s’est appesanti sur « les méfaits du tabagisme et l’impact négatif des produits du tabac sur la santé et l’environnement ».

« Le tabac est un produit nuisible à la santé de l’homme et polluant son environnement. Il entraine la mort, les maladies cardiovasculaires et pulmonaires ou le cancer d’origine tabagique », a-t- il prévenu.

« Je lance un appel aux fumeurs d’arrêter de fumer le tabac, parce qu’il est responsable de beaucoup de maladies, tandis qu’au gouvernement il est recommandé d’intensifier des séances de sensibilisation auprès des jeunes pour les amener à abandonner cette habitude », a-t-il dit.

En outre, Mputu Malolo, chef de travaux à l’UNIKIN, a exhorté le gouvernement à doter les chercheurs des moyens nécessaires pour mener des études épidémiologiques susceptibles d’évaluer le danger qui guette la population et de déterminer le nombre de pathologies dues au tabac. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet