L’OMS place six pays en état « d’alerte urgente » après l’apparition du virus mortel d’Ebola en RDC et en Guinée

Kinshasa, 17 février 2021 (ACP).- L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a placé mardi six pays en état « d’alerte urgente », à la suite d’une résurgence du virus mortel d’Ebola en République démocratique du Congo (RDC) et en Guinée dans le but d’éviter le spectre d’une autre crise épidémique, indique  un communiqué  de cette agence  onusienne parvenu mercredi à l’ACP.

 «Nous avons déjà alerté les six pays voisins, y compris bien sûr la Sierra Leone et le Liberia (pays voisins de la Guinée), et ils agissent très indique le rapport rapidement pour se préparer et être prêts et pour rechercher toute infection potentielle », a déclaré la porte-parole de l’OMS, le Dr Margaret Harris, lors d’une conférence de presse virtuelle depuis Genève.

Le Dr Harris n’a pas précisé les autres pays, en plus de Freetown et Monrovia. A quelques jours d’intervalle, des cas d’infection au virus Ebola sont réapparus en RDC et en Guinée. La Guinée compte dix cas suspects et trois personnes sont déjà mortes du virus mortel depuis le début de cette nouvelle épidémie. « Nous savons maintenant qu’il y a 7 cas (3 confirmés, 4 probables) en Guinée et que 3 d’entre eux sont morts », a ajouté la porte-parole de l’OMS.

Du côté de l’Est de la RDC, l’Agence sanitaire mondiale de l’ONU a déjà identifié 300 contacts. « Nous avons également une épidémie en cours au Nord-Kivu, il n’y a aucun lien entre les deux. Nous n’avons vu aucune preuve d’un quelconque lien. Mais elles se poursuivent en même temps », a fait valoir le Dr Harris.

Si la RDC et la Guinée sont distantes de plusieurs milliers de kilomètres, excluant a priori tout lien entre ces événements concomitants, ce retour d’Ebola, a suscité l’inquiétude surtout en Afrique de l’Ouest. « Les épidémies en Guinée et en République démocratique du Congo sont totalement indépendantes, mais nous sommes confrontés à des défis similaires dans les deux cas », avait d’ailleurs déclaré lundi, le Directeur général de l’OMS, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors de sa conférence bihebdomadaire virtuelle.  ACP/Kayu/KJI/CKM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet