RDC : l’éducation au cancer comme moyen de prévention (un médecin)

Kinshasa, 26 mars 2024 (ACP).- L’éducation au cancer est l’un des moyens de prévention contre cette pathologie, a-t-on appris mardi lors d’une conférence-débat organisée par une structure des femmes membres d’une église de réveil à Kinshasa, en République démocratique du Congo.

« Il faut commencer par éduquer la femme, l’éducation est aussi un moyen de prévention. La femme doit comprendre c’est quoi le cancer et comment celui-ci agit dans son corps, cela permettra à cette dernière de mieux l’affronter en cas de maladie », a déclaré le Dr Lebon Mukeba, professionnel dans la prise en charge des personnes atteintes du cancer. 

En plus de l’éducation, il faut faire la promotion pour le changement de mentalités et mener une communication positive sur le sujet ainsi que l’adaptation d’une habitude sanitaire saine font également partie des mesures préventives chez la femme, a-t-il expliqué. 

Le Dr Mukeba a noté que « le cancer constitue une cause de mortalité et de morbidité sévère au niveau de l’humanité, en France, plus de 52.000 femmes chaque année son dépistées positives. D’où, l’importance de les enseigner aux femmes mais aussi aux hommes, qui peuvent également développer le cancer ». 

« L’homme aussi peut développer le cancer, parce que le cancer n’est pas seulement chez la femme. Il y a des cancers qui peuvent subvenir chez l’homme ou chez la femme notamment le cancer de la peau et de la tumeur », a renchéri le docteur Mukeba Lebon. 

Le cancer lié à plusieurs causes

Le Dr Lebon Mukeba, professionnel de santé

Par ailleurs, le Dr Lebon Mukeba a énuméré quelques causes liées au cancer notamment les causes environnementales, infectieuses et héréditaires.

« Nous avons certains cancers comme le celui de l’utérus qui est principalement provoqué par le virus ’’ statioma ou le HPV ’’. Ce virus quand il se dirige au niveau du col de l’utérus peut être à la base de la survenue d’un cancer du col utérin », a-t-il ajouté. 

« Vous avez l’hérédité, la transmission d’un cancer se fait aussi par la voie génétique, c’est-à-dire dans la famille, il y a eu des parents qui ont eu le cancer et ils peuvent transmettre ces gènes à leur progéniture ou à leurs petit fils », a-t-il poursuivi. 

Pour sa part, Mme Sarah Aziza Zende, hôte de l’événement, l’intérêt porté sur cette thématique est dû au fait que le cancer est un fléau qui touche et tue plusieurs femmes dans le monde entier. Cette activité vise aussi à de prodiguer des connaissances aux femmes par rapport au cancer.

« Aux femmes atteintes par cette maladie, elles doivent développées la foi, de continuer à croire que le seigneur Jésus-Christ est vraiment capable de les guérir les malades, mais surtout de consulter un médecin pour une prise charge appropriée », a-t-elle recommandé.

Cette conférence a été organisée par l’église « Mission évangélique Feu dévorant » sous le thème « Les femmes et les cancers » en vue de conscientiser celles-ci aux risques que présente cette maladie dans la société congolaise.

ACP/C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet