Tshopo : plus de 50 secouristes de la Croix-Rouge sensibilisés à la protection du genre

Kisangani, 09 janvier 2024 (ACP).- Plus de 50 secouristes de la Croix-Rouge de la ville de Kisangani, province de la Tshopo, dans le nord-est de la République Démocratique du Congo, ont été sensibilisés à la protection du genre afin de prévenir les violences sexuelles, a appris l’ACP mardi de source humanitaire.

« Nous sommes en train de sensibiliser plus de 50 volontaires secouristes des communes de la Tshopo, de Mangobo, de Kabondo, de Lubunga et de Kisangani sur la protection du  genre et l’inclusion », a déclaré Patrick Uyergyu Twambe, secrétaire provincial de la Croix-Rouge de la République démocratique du Congo, branche de la Tshopo.

Et d’ajouter : « C’est pour prévenir les volontaires secouristes des cas de violences sexuelles et parer à toute éventualité en 2024 ».

En plus de cette approche, les volontaires secouristes ont aussi été sensibilisés à la communication, à l’engagement communautaire et à la redevabilité.

« C’est pour permettre  l’implication de la population dans tout ce que nous faisons pour elle durant nos différentes interventions », a encore dit Patrick Uyergyu Twambe.

Les sept principes fondamentaux qui régentent la vie humanitaire au sein de la Croix-Rouge ont été  rappelés aux volontaires secouristes. Il s’agit de l’humanité, de l’impartialité, de la neutralité, de l’indépendance, du volontariat, de l’unité et de l’universalité.

La sensibilisation des volontaires secouristes à ces différentes approches qui a débuté en décembre dernier, s’est poursuivie cette année qui vient de commencer,  pour atteindre un grand nombre de gens au vu du travail qui attend la Croix-Rouge sur le terrain cette année. ACP/KHM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet