Save the children sensibilise la population kinoise à la pratique du lavage des mains

Kinshasa, 21 octobre 2021 (ACP).- L’ONG internationale de protection droits des enfants « Save the Children » a sensibilisé mardi la population congolaise en général et celle de la commune de N’Djili en particulier à la pratique du lavage des mains avec du savon ou des cendres pour prévenir les maladies de façon efficace et aisée, en marge de la Journée mondiale du lavage des mains, célébrée chaque le 15 octobre de l’année.

Selon le Directeur de Save the Children en RDC, Amavi Kpamagbo, cette journée est célébrée sous le thème national « Mains lavées, vies sauvées ».

Il a souligné : « rien n’est plus efficace pour se protéger contre les maladies infectieuses, les vers intestinaux, le syndrome respiratoire aigu sévère Ebola, Covid-19, les maladies de mains sales et diarrhéiques (cholera) que le fait de bien se lave les mains ».

A en croire M. Amavi, le lavage des mains réduit plus de 40% le nombre de décès associés à la diarrhée et de 25% ceux associés aux problèmes respiratoires.

Il a dit que l’objectif de son organisme pour cette journée est de rappeler l’importance de cet acte simple mais essentiel, avant d’expliquer qu’il permet d’éviter la dissémination de germes entre la mère et l’enfant et de sauver la vie de centaines de milliers d’enfants qui meurent chaque année à cause de maladies diarrhéiques.

De son côté, le représentant du ministre provincial de la Santé, le Dr Pascal Ngara, chargé des questions médicale et pharmaceutique, a reconnu que l’accessibilité à l’eau et au savon de façon permanente demeure un réel problème dans la ville province de Kinshasa, signalant qu’un quart de la population dispose de commodité pour le lavage des mains.

Il a invité l’ONG internationale de protection droits des enfants « Save the Children » à intensifier les interventions dans tous les quatre districts de la ville province de Kinshasa pour leur mise en œuvre afin de permettre d’atteindre la couverture sanitaire universelle qui cadre avec la vision du Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Pour sa part, le bourgmestre de la commune de N’djili, Moussa Abdoul Rajak, a insisté sur l’importance de l’hygiène des mains contre la Covid-19, le cholera et l’Ebola.

« Le lavage régulier des mains permet d’enrayer la propagation des maladies. Nous devons laver les mains, après avoir été dans un endroit public et après avoir touché un objet ou une surface qui peut avoir été touchée par d’autres personnes comme poignets de portes, de tables ou de chaises », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le médecin de la zone de santé N’djili, Jean Kwasisi Kobel, a remercié l’ONG internationale de protection droits des enfants «  Save the Children »  pour l’introduction de l’approche du centre de santé assaini dans la Division provinciale de la Santé (DPS) de Kinshasa afin de contribuer à la réduction de la mobilité et de la mortalité excessive chez les filles, les garçons, les femmes et les hommes dans les zones de santé  touchées par l’épidémie de Covid-19 dans le district de la Tshangu.

ACP/ZNG/RNL/Fmb/NKV/MNI/TKM/SGB/NMM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet